Mariage et nom de famille

nom mariage femme homme
nom mariage femme homme

Sources :
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/
https://www.legifrance.gouv.fr/codes/id/LEGISCTA000006136137/
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1091

.
Il y a des années on se posait pas la question concernant le nom après le mariage mais maintenant ? Je me demande quelle est la proportion de personnes qui se questionnent par rapport à ça ? 
Après le sujet est vaste je n’ai pas abordé tous les sujet du genre les enfants par exemple. J’imagine que la question est un peu plus complexe dans ces cas-là  ^^’
Et encore une fois je ne juge personne, c’est vraiment une décision personnelle. C’est juste que c’est important qu’on sache qu’il n’y a pas qu’une seule solution, qu’il y a plusieurs voies possibles ^^ 

Bonne semaine à vous,
Yatuu

9 Mar. 2021

La vie

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

48 commentaires

  • Géraldine G

    Héhé, pas de divorce, pas de remariage et j’ai déjà eu 3 noms de famille. Du coup, pour ma part ça ne m’a pas posé de problème de prendre celui de mon mari.
    Par contre sur mes papiers il est noté Bidule épouse Truc. Comme ça en cas de divorce, je peux reprendre Bidule très facilement ^^

    • Tu as eu 3 noms de famille ? Sans mariage, sans divorce ? Comment c’est possible? oO (si c’set pas indiscret évidemment ^^’)

      • Tulipe

        Bonjour Yatuu,

        D’abord merci pour ce que tu fais, bravo <3 Je te lis depuis le tome 1 d'Erika, tu gères 😀

        Pour les 3 noms différents, pareil que pour Géraldine, c'est effectivement possible.
        Pour ma part : nom de naissance de ma mère (biologique), puis j'ai pris le nom de mon père adoptif (pour avoir le même nom que le reste de la maison), avec entre temps des noms composés dans un sens ou dans l'autre ^^
        Je n'ai eu aucun mal à prendre le nom de mon mari, comme une remise à zéro pour fonder ma propre famille 🙂

  • Victoria G.

    Bonjour

    Moi j’ai changé de nom de famille à mon mariage mais surtout parce que je n’aimais pas mon nom de famille et ce qu’il impliquait.
    Mais c’était mon choix, mon mari ne m’a jamais forcé à rien et aurait tout à fait accepté que je ne change pas. Après notre but était aussi de fonder une famille et, dans mon cas, je n’imagine pas avoir un nom différent que mes enfants.

    Et je connais un couple, la femme a accepté de prendre le nom de son mari seulement si lui prenait son nom à elle. C’est ce qu’ils ont fait. Ils ont échangé en quelque sorte.

    Chacun fait ce qu’il souhaite c’est sur 🙂

  • Luxy

    Héhéhé… Le nom de famille de ma chérie commence par un A, et le mien par un D.

    Si on se marie, je pense qu’on adjoindra nos noms respectifs… comme ça si on a des enfants, on pourra les appeler MAD, SAD ou BAD avec leurs initiales XD

  • Loïc

    Avec ma femme, on a pris les deux noms, l’un a la suite de l’autre. C’est p’tete bête, mais on s’est dit comme ça on a le même nom de famille et notre fille aussi, ça fait plus “famille”.
    Et en plus les deux à la suite, ça fait un peu nom de super héro à la hero corp 😀
    Par contre, l’homme qui change de nom, les administrations ne sont pas toutes prêtes, c’est compliqué des fois de dire que j’ai un nom d’usage.

    • Jean-Edouard de Machin-Bidule-Truc-Chose

      Effectivement, au delà de l’argumentaire de principe il y a la logistique qui doit peser un peu plus : c’est un coup à paralyser toute la mairie pendant 3 jours si ça ne rentre pas dans leur formulaire papier de 1991

  • Emmanuel

    C’est très récent comme loi (2011). Quand je me suis marié ce n’était pas encore possible. Du coup ma femme a choisit d’acoler le nom.

  • Aline

    Les administrations ne sont pas habituées aux choix qui sortent des sentiers battus. J’ai choisi de garder mon nom et de le transmettre à mes enfants ( c’etait important pour moi, alors que le papa n’y tenait pas plus que ça au sien). Il a fallu bien le rappeler à la naissance. On voulait absolumment nous accoler nos deux noms (c’était il y a 5 ans, les choses ont sûrement évoluées depuis).

  • Mikikhaleesi

    Quand je me suis mariée (en Suisse, c’est un peu différent), on avait possibilités :
    – chacun garde son nom, mais les enfants ont celui du père
    – la dame prend le nom du monsieur, et les enfants aussi
    – le mari prend le nom de la dame, et les enfants aussi
    – la dame accole nom monsieur-nom dame (avec un tiret), mais les enfants ont celui du père
    – la dame accole nom dame nom monsieur (sans tiret), mais les enfants ont celui du père
    (pas forcément très égalitaire pour le nom des enfants…)

    J’ai choisi la dernière solution, ce qui fait que j’ai gardé mon nom et rajouté celui de mon mari, et ça me fait un en commun avec les enfants aussi. C’est par contre pas forcément un choix pratique quand les noms sont longs, mais ça reste très intéressant quand on reçoit encore des trucs avec le nom d’avant-mariage : le facteur s’y retrouve
    Depuis, c’est devenu plus nul, parce que les 2 solution d’accolage de noms ont été supprimées : quand mon frère s’est marié, son épouse a gardé son nom et leurs enfants ont le nom de mon frère. Pas forcément cool.

    Je trouve le système espagnol/portugais plus sympa : chacun garde son nom (double) et transmet le 1er aux enfants. Ca a le mérite d’être clair et tout le monde garde son identité ^^
    Je n’aurais pas voulu prendre le nom de mon mari : à la suite de mon prénom, c’est pas génial à prononcer et je me suis trop habituée au mien (mais même à 16 ans, j’aurais pas voulu changer), même si les deux sont jolis en soi.

    Effectivement, je trouve que ça vaut la peine de se poser la question – aussi si on aime mieux un nom ou l’autre, mais aussi pour prononcer certains noms-prénoms, c’est parfois pas si simple ^^

  • C’est une question que je me pose souvent. J’aime mon nom de famille, il a une signification particulière pour moi et je n’aimerai pas le perdre lorsque je me marierai. J’ai vécu 30 ans avec, il fait partie de mon identité.

    En Suisse, où je réside, on a aboli il y a quelques années la possibilité d’accoler les deux noms. Soit on garde notre nom soit on prend celui du conjoint. Mais si chacun décide de garder son nom, les enfants auront par défaut le nom du père…
    Il y a des voix qui s’élèvent pour le retour des noms accolés, mais je ne sais pas si ça reviendra un jour. En tout cas si j’ai la possibilité, c’est ce que je ferai.

    En Suisse les personnes en couple hétéro n’ont pas la possibilité de se pacser, c’est réservé aux couples homo qui eux ne peuvent pas se marier…

  • Simon

    Hey ! Avant de me marier, j’avais déjà changé de nom d’usage pour ajouter celui de ma mère donc j’avais un nom composé NomMère-NomPère. Je me suis marié avec un homme et cette question des noms s’est posée ! On ne pouvait pas vraiment avoir un nom composé parce que je ne sais pas si c’est possible d’avoir trois noms mais même si ça l’est, c’est trop lourd… Et quitte à partager mon nom, je ne voulais pas que ce soit mon nom de naissance (qui est juste NomPère). Mon mari ne voulait pas non plus laisser son nom de famille, finalement on a chacun gardé le nôtre. 😀 Maintenant, c’est pour les futurs enfants que c’est compliqué, et on n’a même pas le droit d’en avoir un de chaque nom. :p

  • Severine

    Bonjour,
    Pour notre fils nous avons décidé de lui donner le nom de famille de son père. Tout simplement car il est beaucoup plus rare que le mien qui est très courant dans le sud-ouest. Et donc , logiquement, lorsque nous nous sommes marié, j’ai pris le nom de mon mari. Bon le seul soucis auquel je n’avais pas réfléchi à l’époque c’est que maintenant mes initiales sont SS. Voilà, voilà…

  • poké monde94380

    du coup moi je me pose la question pour les enfants de couple qui ont choisis de garder leur nom respectif.
    comment cela se passe?

    • Celira

      Sans déclaration des parents, c’est automatiquement le nom du père.
      Sinon, les parents peuvent choisir lors de la déclaration de naissance du 1er enfant du couple : nom du père, nom de la mère ou les deux noms accolés dans l’ordre de leur choix.

      Comme pour les enfants des couples non mariés en fait.
      La seule différence, c’est que si les parents sont mariés, le mari de la mère est automatiquement considéré comme le père de l’enfant, alors que dans le cas d’un couple non marié, le père doit officiellement reconnaitre l’enfant. Dans ce cas, si le père ne reconnait pas l’enfant avant la naissance ou lors de la déclaration de naissance, l’enfant a automatiquement le nom de la mère.

  • Marie

    Bonjour,
    J’ai refusé de changer de nom à mon mariage. Ca a été la galère mais j’ai tenu bon. Si un jour on a des enfants, mon mari prendra mon nom mais sans officialiser.

  • Ollia

    Pour bosser dans une mairie je te dis chapeau parce que tu as tout a fait compris le topo 🙂 il ne faut pas oublier qu’on garde son nom de naissance sauf si un jugement prononcé par un tribunal judiciaire en décidait autrement. Et ça ne se fait pas comme ça d’un claquement de doigts. Le nom choisi après un mariage n’est qu’un nom d’usage. Et on peut en effet choisir de ne pas porter le nom de son mari en usage, un mari peut prendre le nom de sa femme, les deux noms accolés sont possibles etc. En cas de divorce il est également possible de garder son nom d’epouse en usage avec accord de l’ex mari. C’est le cas pour ma maman. Pour eviter de s’enquiquiner avec la paperasse et garder le nom de ses enfants, vu que mon papa et elle ont divorcé en paix, il lui a laissé la possibilité de garder son nom d’ex épouse en usage.
    Bref…chacun fait comme il veut aujourd’hui. Par le passé ce qui était coutume était quasi obligé si tu ne voulais pas passer pour une devergondée. Aujourd’hui les moeurs changent et heureusement.
    Par contre pour le choix de nom des enfants faut pas se louper. Car là…c’est plus compliqué de revenir dessus.

  • Jean-Seb

    Je trouve ça super d’installer le débat. J’avoue qu’on ne s’était pas trop posé la question avec ma fiancée.
    Malheureusement pour elle, suite à son passé, je doute qu’elle attache beaucoup d’importance à son nom de famille (ça aurait été celui de sa grand-mère maternelle, elle aurait voulu le garder, mais là je crois pas).
    Merci pour vos commentaires fort intéressants. (Une suisse neutre patriarcale ? ^^ )

  • Sew'

    Haha j’avoue que c’est une question qu’on s’est posée avec Mr Sew’ dans le cas de la préparation de notre mariage. ^_^ Bon en Belgique, la femme garde son nom de jeune fille toute sa vie donc à part pour recevoir du courrier (et encore), je ne porterais jamais le nom de mon époux, ex-époux ou nouvel époux. Idem pour lui. C’est uniquement pour l’usage qu’on porte le nom de son/sa conjoint.e et dans notre cas, on a décidé de ne pas prendre mon nom à l’usage pour une bête histoire d’alphabet. (A savoir qu’on s’appelle tous les deux W… indépendamment l’un de l’autre et qu’on avait tout les deux pensé chacun de notre côté avant de se rencontrer à prendre d’office le nom de son/sa futur.e chéri.e un jour afin d’éviter d’être éternellement dans les derniers au niveau de l’ordre alphabétique… Bah du coup, dans notre cas, c’est raté… x’) )

    En ce qui concerne nos futurs enfants, nous n’avons pas encore tranché cette question. (C’est simple, nous ne savons même pas si nous en voulons. 😛 ) Mais dans l’administration belge, nous pourrions tout à fait leur donner mon nom, celui de leur père, mon nom-celui du papa ou l’ordre inverse. Par contre, il est juste demandé qu’une fois qu’on a choisi, le nom de famille soit le même pour tous les enfants. ^_^

    • Ah je savais pas qu’en belgique c’est normal que la femme garde son nom de famille même si elle se mariait, genre elle le garde d’office ! Alors qu’en france on s’attend tout de suite à un changement de nom x)

      • Sew'

        Et oui! Ca a joué pas mal de tours à ma mère quand elle va en France cette histoire. On lui a déjà interdit d’accéder à sa chambre d’hôtel un jour parce que c’était mon père qui avait réservé, qu’elle était arrivé avant lui et que comme en Belgique il n’est pas indiqué sur tes papiers que tu es l’épouse de X, bah elle ne pouvait pas prouver qu’elle était sa femme. Du coup, on l’a laissée moisir dans le hall en attendant son mari. Bonne ambiance… >.<"

        Sinon pour l'anecdote, j'ai appris en faisant les papiers pour le mariage civil que si la femme avait un titre de noblesse, elle le gardait aussi toute sa vie. Genre t'es Comtesse de trucbazar, bah pour l'administration t'es Comtesse de trucbazar jusqu'à ta mort. (Bon, plus personne utilise ça à part des vieux de nos jours… x') )

  • Chloe

    Bonjour, c’est une reflexion intéressante et qui met en avant une pratique pas si anodine que ça. Merci pour cette mise en image explicative. Pour compléter la réflexion, Titiou Lecoq en parle dans 2 articles très intéressants : http://www.slate.fr/story/200304/patriarcat-patronymique-nom-femmes-mariees-epoux-conjoint-administration-tradition-divorce-enfants et http://www.slate.fr/story/201747/patriarcat-patronymique-subordination-france-retard-nom-famille-usage-femmes
    Bonne soirée

    • Nono

      Ahh… Titou Lecoq… celle qui maltraite son gosse parce que pas son tour!!! Ouiinn!!!
      Notez que j’en ai autant contre le père; mais à ma connaissance, il s’en ait pas vanté sur le net.

      Rappel des faits: https://www.7sur7.be/sante-et-bien-etre/c-est-horrible-ce-que-j-ai-fait-mais-ce-n-etait-pas-mon-tour~aef20841/?referrer=https%3A%2F%2Fwww.qwant.com%2F

      D’ailleurs depuis cette histoire et au vu du comportement de certaines “féministes”; je me suis toujours demandé si elle aurait agi comme ça si c’était sa fille.

      Enfin pour revenir au nom d’époux / épouse, la loi de 2011 n’a rien créé. Elle a juste rappelée qu’il n’y avait pas de règle. En fait, c’était un usage (d’où le terme nom d’usage).
      Et dans les faits, on prenait généralement le nom de l’époux qui avait le plus d’argent et/ou le plus de pouvoir politique. Et généralement, c’était l’homme.

      Par exemple dans les cas des reines et des rois, les reines conservaient leur patronyme. Catherine de Médicis n’a jamais été appelée Catherine de Valois; etc…

  • Manon

    Moi j’ai pris le nom de mon mari également pour me “libérer” du nom de mon géniteur qui était violent et malsain mon mari est tout le contraire et je n’ai pas du tout l’impression de lui appartenir

  • Cédric

    Je me suis marié avec ma femme il y a 5 ans et bien sûr, la question c’est posée. Au début elle a prit les 2 noms, mais ça complique tellement les choses administrativement qu’au final elle a gardé comme nom usuel le mien pour une seule raison : LES ENFANTS… c’est plus simple quand toute la famille a le même nom, surtout a l’école (ça reste notre point de vue).
    Évidement, (oui pour nous c’était évident) la question que ce soit moi qui prenne son nom c’est également posée.
    C’est là que la pression sociale intervient. Nous nous sommes mis d’accord naturellement sur le fait que ce soit le nom du mari qui l’emporte (non ce n’est pas une competition, c’est le seule mot que j’ai trouvé), c’est étrange… ça paraissait logique. Ça ne m’aurais pas dérangé de changer de nom, mais c’est socialement étrange, même dans ma tête et celle de ma femme ça faisait bizarre…

  • Marion

    Merci d’aborder ce sujet ! J’ai gardé mon nom après mon mariage mais ce n’est pas toujours accepté… Ma belle-famille s’obstine à me donner le nom de mon mari ! Et pire, suite à la déclaration de mon mariage à la caf celle-ci m’a automatiquement changé de nom sans rien demander ! Je me bats actuellement avec eux pour que ce soit changé car n’ayant aucun papiers ni compte bancaire à ce nom les démarches caf deviennent compliquées ! Pour notre fille nous lui avons donné les 2 noms, comme ils sont courts ca reste simple.

  • a

    intéressant. On a fait différemment, ma femme a gardé son nom pour la carte d’identité, la banque etc aussi, parcequ’on trouve que chacun de nos noms ont une histoire et que c’est le notre et voilà?

    Notre enfant a mon nom (une idée à elle, je l’ai suivie), et du coup elle le prend comme nom d’usage pour les courriers, les paperasses non officielles, l’école etc…

    En vrai, c’est plus simple, mais il est aussi arrivé plusieurs fois qu’on m’appelle Mr lorsqu’on discute d’affaires bancaires ou à la mairie etc 😀 haha

  • AC

    Bonjour Yatuu,
    C’est un véritable débat que tu lances ici! 🙂
    Il ne faut pas oublier qu’au regard de l’état civil, la personne mariée garde son nom de “jeune fille/jeune homme” mais emprunte pour l’usage le nom de son/sa conjoint.e. Ainsi Untel/Unetelle X deviendrait “Untel/Unetelle X époux.se Y”, Y étant un “nom d’usage”. (et je suis d’accord: cela accentue encore plus cette impression d’appartenance à qn! ^^’)

    Je comprends tout à fait ton envie de garder ton nom, tout comme celle de Brice de garder le sien: ça reste le patronyme qui rattache à sa famille, et le nom qu’on utilise depuis qu’on est tout petit et qui fait donc partie de notre identité.
    Toutefois, plusieurs raisons peuvent motiver les personnes à changer de nom. Il y a bien entendu la “tradition”, car pendant de nombreuses années la femme prenait le nom de son époux. Mais d’autres raisons peuvent être citées:
    – la volonté d’avoir un même patronyme pour la toute la famille, parents et enfants;
    – la volonté d’avoir un nom plus “rare” car le sien est trop courant (ex: Bernard, Martin, Dupont,…);
    – la volonté d’effacer une connotation étrangère, soit parce que le nom de famille est généralement imprononçable dans le pays de résidence, soit parce que le nom risque de susciter des discriminations (ex: mon copain est d’origine marocaine, et il serait prêt à prendre mon nom de famille pour que nos futurs enfants ne souffrent pas de discrimination comme il a pu le vivre toute sa vie);
    – la volonté de ne pas vouloir être relié à des noms connus pour des bonnes ou, et surtout, des mauvaises raisons (ex: des noms de criminels, pédophiles,…);
    – et a contrario de la raison pour laquelle tu souhaites garder ton nom, certains souhaiteront certainement se débarrasser de ce nom qui rappelle de mauvais souvenirs familiaux.
    J’oublie certainement de citer une tonne de raisons! Mais comme tu l’as dit toi-même, il s’agit d’une décision personnelle, et c’est effectivement bon de connaître les possibilités offertes à chacun! 🙂

    Toutefois, (en tout cas pour la France et la Belgique) pour les femmes qui décident de prendre le nom de leur époux pour porter le même nom que leurs enfants, il ne faut pas oublier non plus que les futurs enfants peuvent porter soit le nom du père, soit de la mère, soit un nom de famille constitué de l’accolement des deux noms! Mais attention au premier choix fait, car tous les enfants devront porter le même patronyme s’ils sont bien issus (et reconnus) des 2 mêmes parents.

    • Coucou ^^ une des raisons qui m’auraient fait changer de nom c’est dans le cas où j’aurai voulu effacer tous liens avec ma famille pour causes de x problèmes mais heureusement ce n’est pas le cas ^^ par contre je n’avais pas imaginé toutes les autres possibles raisons comme celles que tu as cité, merci à toi pour toutes ces info 🙂

  • L. M

    Ahah, c’est une question qui n’a pas fait débat entre mon mari et moi : depuis que je suis gamine, je voulais conserver le mien (j’avais même réfléchit à comment monter un dossier pour que mon mari prenne le mien en arguant que c’était un nom peu commun… La loi de 2011 est intervenue avant que j’en ai besoin heureusement !) et lui n’aimant pas son nom n’avait aucun soucis pour prendre le mien.

    Verdict, c’est Monsieur qui est X époux Y… Et à moi les joies de rappeler lors de démarches administratives que non, je ne suis pas madame X mais Madame Y (et que Monsieur est M. Y aussi d’ailleurs) 😀

    Hélas, beaucoup de personnes ignorent cette possibilité… Mon mari a de nombreuses personnes qui le regardent étonnées quand il dit qu’il a pris mon nom et qui demandent si c’est possible…

  • Garland

    Perso je m’en foutais mais ma femme ne s’est même pas posé la question et a pris le mien.
    Par contre pour ceux/celles qui gardent leur nom ça se passe comment avec les enfants de leurs enfants?

    Gendre madame bidule épouse truc, ça va faire enfant bidule-truc.
    Si enfant bidule-truc épouse enfant machin-chouette leur enfant a quel nom? bidule-truc-machin-chouette ou c’est au choix? bidule-machin, truc-chouette, truc-machin-chouette…?

    • Je me suis posé la même question, je pense qu’il faudra faire un choix entre les 2 noms je vois pas comment faire autrement ^^’

      • AC

        Il faut en effet finir par faire un choix… mais le choix ne s’arrête pas à A-B ou C-D! Imaginez sinon après 3 générations le pauvre enfantqui s’appellera A-B-C-D-E-F-G-H! impossible à se rappeler du nom complet!!!! 😀
        Du coup, si A-B et C-D se marient, pour eux comme pour leurs enfants ils auront le choix:
        – de garder leur propre nom (bon ok, pour les enfants, faudra encore faire un choix);
        – de prendre le nom de l’époux ou de l’épouse. donc A-B ou C-D pour tous.
        – de combiner leurs noms, mais en gardant un seul de leurs parents respectifs (un peu comme en Espagne où l’on reprend que le premier nom) : A-C ou A-D ou B-C ou B-D (et inversement, C-A / C-B / D-A / D-B). Dans ce cas, c’est bien entendu un choix personnel, et pour choisir entre A ou B et C ou D, cela peut aussi dépendre de l’usage. Une amie s’appelle X-Y, mais finalement je n’ai appris cela que bien plus tard, car tout le monde l’appelait seulement X.
        Et oui, ça devient compliqué, mais faut limiter quand même la longueur du nom de famille! 😉

  • JeSaisPas

    Ma femme a voulu prendre mon nom (Moi j’en avais totalement rien à faire XD, elle est libre de faire ce que bon lui semble). Et c’est en grande partie car elle voulait avoir le même nom que les enfants. C’est tout bête mais une de ses collègues avez pas le même nom et les enfants, lui on fait plusieurs fois des petites blagues dessus. Ce qu’il la marqué.

  • Quand la loi a enfin changé en 2013 j’étais avec mon copain depuis un an et j’étais trop contente de me dire que j’allais lui donner mon nom si on se mariait 😀
    … bon, on est toujours pas mariés, mais dans l’idée hein !!

  • Kébra

    Bonsoir Yatuu,
    J’ai changé de nom lorsque je me suis marié en 93 et mes enfants, nés en 95 et 99, portent le mien et celui de mon ex-épouse. Ce fut compliqué à l’époque mais, malgré notre divorce, je ne regrette rien. My two cents.

  • talokun

    Quand nous nous sommes mariés (en France) il était hors de question que je change de nom, après discutions avec mon mari nous avons accolé nos noms (moi le sien et lui le mien). Ca ne lui posait pas de problème quand il faisait une réservation (restau, hôtel) c’était toujours à mon nom (plus simple, moins long que le sien). Seule ma banque française s’obstine a m’appeler par le nom de mon mari.
    Ici au Québec, tous le monde garde son nom d’origine et je trouve cela très agréable, de ne pas avois à justifier le pourquoi du comment…

  • Jean-Edouard de Machin-Bidule-Truc-Chose

    Juste pour la blague inversez vos noms : tu prends le sien et lui le tien.
    Comme ça dans 3000 ans quand des historiens étudieront l’art du XXIè siècle et que tu seras citée comme la plus grande artiste de “L’âge des guerres nucléaires totales”, on aura du mal à établir ta généalogie. Y’aura juste un certain “Yemi” mentionné partout que personne ne saura placer sur l’arbre.
    Quoi qu’il en soit, par pitié pas de noms composés : c’est moins vexant de ne pas prendre un nom que de l’enlever 3 générations plus tard, mais la longueur augmente exponentiellement et personne ne veut s’appeler Jean-Edouard de Machin-Bidule-Truc-Chose

  • ChibiKamo

    Je confirme ce que tu as noté concernant le divorce, ayant pu y assister : ma mère, qui est divorcé depuis un an ou deux maintenant, a effectivement dû demander l’autorisation de mon père pour garder son nom.
    Elle ne souhaitait pas vraiment reprendre son nom de jeune fille, puisqu’elle a passé plus de 35 ans avec le nom de mon père. Ça lui aurait fait bizarre de rechanger, et tout le monde la connait comme ça.

  • Fort

    Hello
    Dans mon cas on est pacsés donc c’est chacun son nom. Ça nous fait même rire quand on se fait appeler M. ou Mme nomdel’autre par erreur. On se chambre.
    Mais quand on a eu les enfants, je n’ai pas envisagé une minute qu’ils ne portent pas mon nom. Une amie m’a indiqué que c’etait compliqué pour elle de ne pas avoir le même nom que ses enfants suite à son divorce et elle regrettait de ne pas y avoir pensé à leur naissance.
    Du coup nos enfants ont nos deux noms. C’est pas simple car leurs prénoms sont longs en plus des deux noms de famille mais je suis sûre que ce n’est que provisoire. Et puis les deux noms sont le reflet de leurs origines respectives (portugais et espagnol) et on en est fiers donc voila …
    Merci de lancer ce type de débat et de faire réfléchir tes fans sur ces questions sociétales, c’est important d’en parler 😉
    =)

  • A mon mariage, j’ai voulu garder mon nom, parce que je trouvais beaucoup trop patriarcal de passer du nom de mon père (déjà) à celui de mon mari. Et lourd administrativement. Et puis, comme tu dis, on a déjà passé 30 ans avec, on a nos habitudes :). Pour mon fils, j’ai proposé qu’il ne prenne que celui de son père, parce que je voyais pas l’intérêt de poser mon blaze : La filiation par le nom, ça me passait au-dessus. Et les doubles-noms c’est pas toujours évident :D. Je suis née dans une ville dont le nom est très très long à écrire sur des formulaires, je ne voulais pas imposer ça à mon fils. Je dis ça sans jugement, hein. Ca ne doit pas perturber tant de monde que ça, puisque la pratique se propage :).
    Au Portugal (j’ai la double nationalité), l’enfant prend les deux noms en commençant par celui de la mère. C’est expliqué dans cet article que j’ai mis en “site internet perso”, même si c’est le site d’un parfait inconnu. Je tiens à dire que je ne suis pas du tout d’accord avec le passage “Contrairement à la croyance populaire, nous ne sommes pas vraiment dans un pays machiste. “. C’est bien une grosse phrase d’un monsieur qui a de très TRES grosses oeillères. 😀

  • Teocali

    Perso, ça a été un sujet avec ma femme lorsqu’on s’est marié. perso, je poussais un peu pour qu’elle garde le sien, mais elle a choisi d’adopter le mien, par simplicité : c’est le même que celui de nos enfants, et donc ça limite les cas ou les autorités peuvent nous casser les couilles.
    Et si nos enfants portent mon nom, c’était parce qu’on ne souhaitait pas acoller nos deux noms (le mien est deja composé et à rallonge) et qu’on souhaitait qu’ils portent le mien (assez unique : a part nos gosses, il n’y a plus que mon père, mon frère, ma soeur et moi-même qui le portons. 5 personnes en tout).
    Mais ouais, c’est clairement un sujet important et qu’il convient d’aborder en toute sérénité, vu que chaque couple aura son ressenti différent.

  • Sylvain

    Bonjour,

    J’arrive un peu tard, mais pour information:

    Pour m’être renseigné l’année dernière pour la naissance de notre fils, (nous ne sommes pas mariés), on m’a affirmé au consulat qu’en France, depuis peu, si on lui choisit les deux noms de famille, il n’y a plus le tiret entre les deux:
    Ce n’est plus “Bidule-Machin” mais “Bidule Machin”. Il me semble que c’est aussi valable pour les mariages. Allez comprendre…

  • Mr F. ou Mr V.

    Bonjour Yatuu,
    Tout d’abord, merci pour tes planches de BD, toujours aussi excellentes !
    Par rapport aux noms, mon épouse a gardé le sien et j’ai pris le sien comme nom d’usage : ça me permet d’avoir une double personnalité de fait, Mr V. d’un coté, Mr F. d’un autre. C’est assez pratique pour développer un boulot de freelance à coté d’un travail salarié. Et comme on a donné le nom de mon épouse à notre fille, tout le monde croit que je suis Mr F., sauf mes parents qui n’ont pas compris notre choix (le nom de mes parents rime avec canard et la version moins poétique).
    Hormis les administrations qui n’ont pas compris du premier coup et que je rappelle à l’ordre quand c’est nécessaire, la plupart du temps, j’ai droit aux avantages du nom de famille choisi 🙂

  • Audrey

    Dans pas mal de situations, je me demande “Qu’attend la société d’un homme ?” et “Qu’attend la société d’une femme ?”. Et généralement le choix attendu d’un homme est nettement moins prise de tête.

    Tout ça pour dire que j’ai gardé mon nom de naissance en me mariant.