fbpx

Overthinking

En me renseignant un peu sur internet (déjà pour savoir si yavait d’autres personnes touché par ce mal) je suis tombée sur ce terme “overthinking” (oui encore un autre truc ^^’) qui voudrait dire “ruminations” de choses négatives. De mon côté je rumine pas seulement des choses négatives mais aussi des choses positives ou sans intérêts donc je pense pas être concernée. Je l’ai mis dans le titre car littéralement ça veut dire “trop penser” et c’est exactement de ça dont il est question. Ya quand même des trucs qui me prennent bien la tête quand je pense au sexisme, les inégalités homme/ femmes, la pandémie, l’environnement, le gouvernement etc qui viennent  s’ajouter à tout ça.

Je rêve d’un bouton “off” pour stopper toutes ces pensées… On a repris le sport (doucement) j’espère que ça va m’aider à me libérer l’esprit. (quand je dis que j’ai pas trop de solution xD) Honnêtement j’aimerai vraiment que la méditation marche sur moi, on nous vante tellement les mérites de ce truc O_o
J’espère que vous ça va ^^’

Bonne semaine,
Yatuu

PS : je serai en dédicace samedi 29 janvier dans ma ville à Cachan ! (94) (proche paris !)

24 Jan. 2022

La vie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

54 commentaires

  • Pascale

    J’ai trouvé comme bouton Off le fait de tout noter (mais alors tout). C’est un très bon entraînement.

  • Virginie

    Aaah je me reconnais tellement 😉 perso j’aime beaucoup la méditation : c’est de la musculation de l’attention justement. Dès qu’on se rend compte qu’on est parti dans ses pensées on revient sur un point d’ancrage (ex : respiration) et comme la muscu : c’est 5/10 min par jour :).
    Pour ça la série ‘ancrer sa pratique’ de petit bambou où ‘méditer jour après jour’ de Christophe André sont très bien (j’ai pas d’action chez eux”.
    Mais il y a plein d’autres ressources dans la série “je pense trop” :).

    Bon courage 🙂

    • J’ai peut-être pas assez persévéré la méditation… C’est comme tu dis c’est vrai qu’il faut muscler son attention x)
      Bon je vais ptet réessayer le petit bambou ! Et la fois où j’avais essayé yavait pas “je pense trop” justement ! 😀

  • Hello ! Je comprend totalement j’ai le même soucis ^^”

    En en parlant de ce soucis autour de moi on m’avait conseillé le livre “Je pense trop : Comment canaliser ce mental envahissant” de Christel Petitcollin, ça parle des personnes surefficient.e.s qui ont une façon de penser très intense et qui est difficile à calmer. Elle explique le fonctionnement du cerveau dans ce cas là et des méthodes pour aider !
    Je te le recommande si ce problème t’incommode trop. 🙂
    Courage !

    • J’ai regardé le résumé, la première phrase “Qui pourrait penser qu’être intelligent puisse faire souffrir et rendre malheureux ? ” Mais je suis pas intelligente moi XD
      Est-ce que ya des images ? (la fille trop reloue xD)

      • Peanutbutty

        J avais ce livre j ai jamais réussi a le lire. Y a pas. Dimage => je lai vendu xD

      • La_renardière

        Hahahaha, mais faut pas dire ça xD

        Non mais le résumé est un peu naze, y a un côté très sensationnelle au début (les gens intelligent tout çaaa), mais dans le chapitre 2, elle décrivait une façon de pensée qui m’a fait penser à la tienne et qui est plutôt bien détaillé.

        Bon par contre désolé y a pas d’images, à part un dessin qui ressemble à un sourire à un moment :’) (je me rend compte que ma reco est un peu louche enfaite XD)

      • Redfish

        Il y a pleins de forme d’intelligence… pas seulement la réflexion logique.
        😉

  • Illyria

    Pour la méditation, ça m’a bien aidé pour canaliser et plus maîtriser mes pensées, de me dire “non je ne veux pas penser à ça maintenant” et j’arrête d’y penser. Ca m’a bien aidé à être plus dans l’instant présent et à mieux gérer mon stress lié au travail. Mais la méditation n’est pas faite pour tout le monde, ça peut ne pas marcher chez toi!

    Et la situation négative actuelle, politique, climatique et tout ça, j’évite d’y penser parce que c’est tellement la merde qu’on a de quoi ne plus en dormir 😀 et notre pouvoir d’action est limité donc ça sert à rien de s’empêcher de dormir à cause de ça.

    • Je vais ptet rééssayer une dernière fois, je pense que je n’ai pas été assez régulière c’est ptet pour ça que ça n’a pas marché…
      C’est clair que la situation actuelle c’est tellement la merde qu’il vaut mieux pas trop y penser mais c’est dur ^^’

  • Turaiops

    Salut bienvenu au club, moi c’est pareil. Pour résoudre mon problème de lecture, je prend maintenant des livres audio, et j’aime beaucoup.
    Et si ça peu t’aider, moi pour m’endormir je fais un fondue au noir dans ma tête comme dans un film.

  • Gybouille

    Ah je suis tellement pareille ^^’
    Le pire c’est pendant les longues réunions au boulot, parfois je pars siii loin dans ma tête que je zappe des trucs importants T_T et là pas question de dire que j’étais ailleurs, ça la fout trop mal XD Heureusement, mon copain bosse dans la même boîte, du coup je lui demande quand j’ai pas écouté ._.

    Après c’est loin d’être négatif, perso je vois ma tête comme une usine à idées un peu trop difficile à contrôler…

    J’ai pas de recette miracle pour éviter de penser constamment, mais pour contrer les insomnies j’ai trouvé un truc qui fonctionne pour moi : je regarde une série ou un anime dans le lit tranquillou, en étant allongée sur le côté avec la tablette sur l’oreiller voisin, environ une heure et demie avant le dodo. Puis au bout d’un moment, mes paupières sont lourdes et j’en profite pour me coucher. Si j’ai le malheur de faire autre chose (genre dessiner, jouer, écrire ou que sais-je) c’est mort je peux pas m’endormir. T_T

    En fait si je résume, il faut attirer l’attention du cerveau sur un truc qui te permet de penser moins, tout en étant confortablement installé, même carrément en position dodo… Puis attendre que le sommeil se pointe. J’espère que ça peut marcher pour toi, bien dormir serait déjà une bonne chose ! ^^

    • Ahahah mais c’est trop nous ça xD J’ai failli ya quelques années bosser dans la même boîte que Brice ça aurait été trop ça ._.
      C’est vrai que lorsququ’on regardait une série/animé dans le lit au bout d’un moment mes paupières se fermaient et je dormais assez vite. On a arrêté parce qu’il est dit que les écrans avant de dormir c’était mauvais… Mais si en même temps ça aide pour dormir c’est un drôle de paradoxe ^^’

      • Jade

        C’est mauvais parce que chez la moyenne des gens ça perturbe le rythme circadien donc ça retarde l’endormissement, mais la moyenne ça ne veut pas dire tout le monde et je pense que si ça t’aide à t’endormir il ne faut pas hésiter, peut-être que sur les gens qui pensent beaucoup comme toi ça a une forme d’effet hypnotique et apaisant.

        Ma mère n’est pas une grosse dormeuse mais quand elle veut faire une sieste en journée elle est obligée de se mettre la tv en bruit de fond sinon ça ne marche pas donc… 😉

  • Aerinn

    Je comprends teeeeellement cette sensation ! J’ai beaucoup de décrochages aussi, j’ai du mal à me rappeler des conversations (et j’oublie le nom et le visage des gens aussi, c’est l’horreur en festivals du coup XD)

    Dans ma famille on souffre tous de problèmes de “trop penser”, ce qui fait qu’on est méga nerveux, étourdis parce que dans la lune, on a des problèmes de gestion des émotions, et tout un tas d’autres choses qui font partie d’un pack qui s’appelle “TDAH”.
    Je connaissais le TDAH mais je croyais que c’était uniquement des gens hyperactifs “physiques” : des gens qui ont la bougeotte, qui courent partout, qui font 3000 choses en même temps… et j’ai appris que pour la plupart des femmes ayant le TDAH (et certains hommes), ça se manifeste par une énorme hyperactivité mentale : le fait de penser constamment sans avoir de bouton OFF.

    Ce qui conduit à de gros problèmes d’attention et une mauvaise mémoire à court terme (on se retrouve à faire beaucoup d’efforts pour ne pas oublier, pour être attentif, en prenant des notes, en se mettant des alarmes sur le téléphone, en tentant de se concentrer à fond, toussa)

    Il n’y a bien sûr pas que les problèmes attentionnels dans le TDAH, il y a aussi une mauvaise gestion des émotions (impatient, vite en colère, vite triste, mais aussi peut ressentir une joie débordante), une tendance à être anxieux, bordélique, avoir une mauvaise gestion du temps qui provoque souvent des retards, beaucoup de mal à se concentrer sur des choses pas intéressantes, mais une personne TDAH peut aussi être tellement passionnée par un sujet ou une tâche qu’elle en perd la notion du temps et qu’elle semble complètement déconnectée de ce qui se passe autour d’elle XD

    Pour celleux qui connaissent pas le TDAH au féminin, ça vaut le coup de se renseigner 😀

  • Ceba

    Hp peut être ou hpe? 🙂

  • Stuff_Val

    Aaaaaah… J’ai en même temps le problème des pensées envahissantes et aussi le manque de solution !
    Tous ces trucs pour libérer l’esprit ne marche pas du tout sur moi non plus, aussi bien le sport que la méditation (le yoga m’a juste donné un rhume, depuis j’y touche plus XD).
    Mais, même si c’est beaucoup d’un coup, c’est parfois bénéfique. Un peu comme un bloc note infini qu’il faut prendre soin sinon on manque de feuille ! Pour le coup, ça me sert pour créer énormément de chose, et j’ai appris à vivre avec.
    Et si ça devient vraiment trop étouffant, Brice est là pour t’aider à y mettre de l’ordre ! Parfois faut juste s’en occuper et on a l’esprit plus léger. Le temps de trouver une solution différente, pourquoi ne pas les dompter ? X)

    • Redfish

      Idem pour moi avec la rando… je pense beaucoup et rate régulièrement le paysage (et parfois je ne me souviens plus du chemin parcouru récemment).
      Mais j’ai fini par l’accepter… je ne sors pas que pour le paysage, mais aussi pour me dépenser, profiter de la nature et justement m’aérer l’esprit.
      Au final, c’est dans ces moments que j’accouche de mes meilleures histoires pour écrire des scénarios pour mon jeu de rôle… et j’y prends grand plaisir, alors pourquoi culpabiliser.
      😉

  • Personnellement, il m’a fallut des années de travail pour “contrôler” ce problème. Moi par contre c’est lié à un TSA. Je peux te conseiller la méditation (pas nécessairement celle en mode fleur de lotus avec des supplications à la Ace Ventura), juste se poser dans un fauteuil, fermer les yeux et faire le ménage dans ses pensées. Prendre le temps d’analyser chacune d’entre elles et les organiser. En gros, être un peu le chef de gare du train de tes pensées.

  • JK

    En lisant ton strip (et les commentaires) je me suis teeeeelllllement reconnu, Si tu trouves la solution ultime n’hésite pas à partager hien ! La méditation et l’hypnose (en audio Youtube) n’ont pas fonctionné chez moi, Petit bambou c’est mort je passe toute la séance à me demander pourquoi on a la voix d’une femme et non celle d’un vieux moine comme sur le logo

  • Celine

    Et maintenant regarde… Trouble et déficit de l’attention sans hyperactivité (TDAsH) 🙂

    • Pepsimax

      Le terme sans hyperactivité est un poil faux, c’est une simplification pour distinguer les agités des calmes 🙂
      Je suis un calme et, comme Yatuu c’est dans ma tête que ça part dans tous les sens, on parle de flot de pensées.
      Mon fils est agité, son TDA se traduit par l’incapacité à se maitriser le flot de gestes et paroles.
      Il me semble que c’est au niveau des récepteur de dopamine que ça coince et tout dépend de la zone du cerveau qui est la plus touchée, en tout cas c’est que l’IRM cérébral a démontré.
      Le critère génétique est très probable.

  • Marie-Eve

    On dirait que tu préfères créer activement qu’écouter passivement. Tu peux essayer de prendre des notes dans un carnet, pour garder une part active qui t’aidera à te concentrer (facile devant un documentaire vidéo ou un livre, plus compliqué à expliquer quand on doit écouter quelqu’un ^^).

  • Je te comprends tellement XD
    Genre quand quelqu’un me parle y a mon esprit qui part ailleurs du coup quand on me pose une question je me sens un peu conne mdr
    C’est pas facile à vivre par moments quand même ^^’ surtout quand on manque de confiance en soi

    Ps: courages pour le tome 3 d’Erika et les princes en détresses j’adore ce que tu fais ^^

  • Agathe

    Salut,
    Je sais pas si on te l’a déjà dit – j’ai pas tout lu parce que ça demandait de se concentrer pendant trop longtemps… Mais du coup, ce que tu racontes ressemble pas mal à ce que je suis en train d’apprendre sur le TDAH (trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité). C’est pas forcément ça, mais ça peut, donc je préfère le dire.

    https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/trouble-deficit-attention-hyperactivite-tdah/comprendre-tdah
    https://www.aide.ulaval.ca/apprentissage-et-reussite/textes-et-outils/difficultes-frequentes-en-cours-d-apprentissage/le-tdah-definition-traitements-et-ressources-universitaires/

    C’est souvent mal ou pas diagnostiqué chez les filles (quelle surprise) parce que les comportements “typiques” (comprendre, chez les garçons) sont encore plus sévèrement punis chez les filles et donc moins souvent exprimés par elles. L’association Hypersupers m’a aidé à trouver un parcours de diagnostic – c’est compliqué – et a des ressources pour comprendre sur son site (https://www.tdah-france.fr/).

    Le diagnostic peut être utile notamment pour mieux se comprendre soi-même et ainsi développer des stratégies de gestion au quotidien plus efficaces. Je sais que ça fait un peu phrase tout faite comme ça, mais je ne sais pas mieux l’exprimer. Bref. Sait-on jamais, si ça peut aider 🙂

    Et merci pour tes super BD, je les aime beaucoup !

    • Merci beaucoup je vais regarder ^_^

    • léa

      Trouble TDAH, syndrome de l’imposteur… n’a ton pas a faire à une bête à rayures? aka le zèbre?

      • Redfish

        Appelé aussi HP (Haut potentiel): Soit HPI (Haut potentiel intellectuel) ou HPE (Haut potentiel émotionnel).
        Et comme je le marquais plus haut, ce n’est pas qu’une question d’intelligence “technique”…

        Je conseille la lecture des livres de Cécile Bost (qui nous a malheureusement quitté il y a peu).
        “Être un adulte surdoué: Bien vivre avec soi-même et avec les autres”
        Une pionnière dans le domaine et son livre fait référence…

        🙂

  • Ravaba

    En même temps, je suis sûr que quand tu dessine, tu est tellement concentré que tu ne voit pas le temps passer.

    C’est normal d’être facilement déconcentré quand on fait des choses qui nous passionnes un peut moins surtout si on est fatigué. Mais avec de la discipline et de la rigueur on peut faire des choses incroyables comme auto édité 2 BD génial.

  • Peanutbutty

    Coucou. Total support je suis comme toi.
    En fait quand j’étais ado j’avais appris qu’il y avait différents moyen d’activer sa mémoire. Il y en a pour qui il faut écouter, il y en a d’autres qui doivent réécrire. Et il y en a encore d’autres qui sont visuels c’est-à-dire qu’ils prennent une espèce de photo mentale de ce dont il faut se rappeler. Et moi j’étais très visuelle. Sauf que clairement mon cerveau ne pouvait pas intégrer l’ensemble des informations à digérer pour par exemple le bac sous forme de photo mentale.. Donc je me tapais aussi pas mal de réécriture de cours sous forme de fiches… c’était pas super utile. Mais ça me donnait bonne conscience.
    Actuellement pour que j’écoute 100 % de quelque chose il faut que le sujet m’intéresse énormément et surtout que je ne sois pas trop fatiguée.
    C’est donc particulièrement compliqué quand je suis en réunion et surtout quand ce n’est pas dans ma langue maternelle lol..
    Oui je pense que la solution c’est de faire l’effort régulièrement d’entraîner son cerveau à se concentrer. Mais clairement il ne faut pas être trop dur avec toi-même. Je pense que nous avons memeo peut-être ce qu’on appelle un léger trouble de l’attention du type TDAH

  • Benjamin

    Bonsoir.

    Certains l’ont mis : Noter.
    – Avant, j’utilisais des feuilles volantes… Grave erreur !
    – Puis je suis passé au calepin, pratique car petit et toujours sur soi… Sauf que je notais trop de choses et que j’en venais trop vite à bout. Zut !
    – Et enfin, ma technique en ce moment :
    => Une version “papier” sur un bloc-note A4 pour le long terme (qui permet de voir la progression, très pratique pour l’estime de soi et particulièrement ces deux dernières années). Je fais ça systématiquement pour mes vacances, comme ça à la fin au lieu de me dire “J’ai rien fait de mes vacances, zut !”, je me dis “Cool, c’était des vacances bien remplies !” (ou “utile”, c’est selon mon humeur du moment) ;
    => Une version “numérique” sur mon ordi portable pour le court terme (typiquement les choses à faire dans les 48h). Ça vide la tête, et donc plus de problème de charge mentale.

    Une autre technique, qui vaut ce qu’elle vaut (là, pour le coup, ça dépend des jours) : La musique.
    J’utilise des playlist de musiques de jeux vidéo, d’animés et de films (souvent sans paroles) pour me projeter dans un univers et/ou une histoire, les mélodies m’apportant elle-mêmes les émotions qui tissent mon scénario… Si ma prise de tête préalable n’est pas trop forte, mon voyage laisse place au repos, puis au sommeil. (Si la prise de tête est trop forte, essayez de transformer l’histoire en rêve érotique… et ça marche.)

    Ce coup du “mon cerveau n’arrête pas”, je l’ai beaucoup vécu pendant mes années d’étude. (Anecdote inutile : Durant ces années, ma copine m’a offert un petit recueil de grilles de Sudoku… Grave erreur : Pendant 3 jours, je n’ai pas dormi car ma tête résolvait des grilles toute seule ! J’ai arrêté d’en faire, et heureusement.)
    Aujourd’hui, la vie de famille m’épuise bien trop pour que j’ai le temps de me prendre la tête avec des “broutilles” (particulièrement dans mon cas, mais je ne vais pas m’étendre ici).

    Sinon, ultime recours… la Switch. Avec le jeu sans prise de tête qui vide le cerveau. Quelques suggestions :

    + Bon choix : Monster Hunter. Chasse aux monstres, souvent bourrin, ça vide bien.
    – Mauvais choix : Cuphead. Du skill et une concentration de malade, j’ai fait des insomnies à cause de ce maudit jeu.

    + Bon choix : Pokémon, en phase de leveling.
    – Mauvais choix : Pokémon, en pleine construction d’une équipe stratégique.

    + Bon choix : Super Mario Odyssey. Tu choppes une lune ou deux, c’est la joie, t’as progressé, au dodo.
    – Mauvais choix : Ace Attorney Phoenix Wright, quand tu cherches depuis 2h le p****n d’indice qui te permettrait d’avancer dans ton enquête.

    (Il faudrait faire une vidéo de ce commentaire malsain beaucoup trop long… Où est mon bloc-note ?)

  • Claire

    Coucou !
    Les pensées envahissantes qui prennent toute la place, je compatis… Pour moi, il y a des jours où ça s’emballe, elles deviennent de plus en plus sombres et impossible de les arrêter. Perso, un truc tout simple qui me fait sortir de cette cascade de pensées sans queue ni tête, ce sont les massages crâniens : moi qui n’aime pas vraiment ça d’habitude, dans ces moments-là ça me permet de me concentrer sur la sensation des doigts de mon chéri sur mon crâne et ça fait des petits bruits blancs tout près des oreilles qui m’apaisent. C’est comme si je me faisait masser la matière grise directement (beuuh). Bon, c’est une solution low cost mais c’est la seule que j’ai trouvé pour ~enfin~ débrancher mon cerveau quand il s’emballe vraiment trop.
    Bon courage à toi !

  • Marion

    Comme certains commentateurs, moi c’est pendant les réunions de boulot du lundi matin que je décroche… et là paf : “tu feras ça Marion ?” Oups…
    A une période, j’avais aussi des insomnies parce que je n’arrêtais pas de penser. Mon médecin m’a dit : notez vos pensées, comme cela, vous pourrez les oublier ! Effectivement, ça libère l’esprit des trucs à ne pas oublier. Quelques fois, en pleine nuit, je m’envoie un SMS sur mon téléphone de boulot car je me suis réveillée en pensant à un truc à faire au boulot !!
    Et aussi, mon astuce pour m’endormir sans écran : j’écoute un podcast.
    Bon courage avec tes pensées. Et bonne année à Erika et ses princes !

  • Thrawn

    tiens, une petite zèbre 😉

    https://www.rayuresetratures.fr/

    renseigne-toi, je pense que tu peux être concernée

  • Olivier

    ++ pour le p’tit clin d’œil à Notabene

  • Filou

    Coucou ^^ Juste pour te dire que “juste la page 1”, quand je l’ai lue je me suis dit “tiens j’ai une Yatuu à la maison !!” et ma dame confirme elle a dit “c’est tout à fait moi Oo”. Mais que la page 1 pour elle, les rouages nocturnes ça c’est moi 😀 Bisous !

  • So.

    Hey Yatuu, je te conseille le livre de Jeanne Siaud Facchin, ça pourrait répondre à certaines de tes questions.
    Cordialement

  • Ollia

    Je me reconnais tellement….l’esprit à 100 à l’heure, incapable de s’arrêter, besoin d’être nourri constamment. “Tu penses TROP”. combien de fois je l’ai entendu dire aussi. En revanche, pas de soucis à l’école, j’arrivais à écouter.
    Courage, et bravo à ceux qui gèrent ça comme des pros !

  • Gwen

    Bonjour 🙂
    Je pense – avec le peu de recul que j’ai – que les jeunes de moins de 30 ans on a une image de ce qu’on devrait être pour être acceptés au sein de la société. Par exemple dans ce post : pouvoir se concentrer / avoir moins de pensées etc

    En même temps, c’est vrai que l’éducation nationale n’instruit pas les enfants mais les éduque à être formatés d’une telle façon, que tous ceux qui ne collent pas au moule se sentent marginaux et anormaux… alors qu’en réalité nous avons tous chacun et chacune une façon de fonctionner qui nous est propre et personne ne nous apprend à en tirer bénéfice de notre propre fonctionnement.
    Et ça, c’est le travail de toute une vie que d’apprendre à vivre AVEC soi et dans le flow plutôt que d’être en lutte constante et permanente CONTRE soi-même pour tendre vers un idéal :)))

    En parallèle ya aussi tout le trafic développement personnel en mode “essaye ça ça a trop bien marché pour moi”… et bam on re-culpabilise parce que ça ne marche pas sur soi.
    Spoil alert : nous sommes toujours tous différents les uns des autres ^^ Un outil testé sur Pierre marchera peut-être pour Paul mais pas pour Jacques. Par ex j’avais essayé la sophro mais un moment donné j’en ressortais plus énervée qu’avant xD c’est pas grave, j’ai essayé autre chose. Et niveau méditation perso ce qui marche parfois c’est faire la vaisselle avec une musique douce ^^

    Courage à tous et bon cheminement 😀

    • Hello, ça joue? J’ai pas de remède miracle pour tes pensées mais j’ai peut-être quelques pistes que tu pourras essayer (je suis moi-même HPI avec un TDA/H, j’ai pas la partie hyperactive physique mais je suis hyperpenseuse, donc ça carbure dans ma tête du matin au soir).
      Donc voici quelques trucs qui marchent pour moi:
      – Pour les réunions ou n’importe quel truc à écouter, prendre un objet pour s’occuper les mains (billes aimentées style Neoballs, pâte à modeler, hand spinner, …). Avoir les mains occupées permettent à mes pensées de se canaliser sur moins de choses et d’avoir plus de chance qu’elles tombent sur 1 des 2 activités ce que je fais (donc 1/3 sur l’écoute, 1/3 sur mes mains et 1/3 parasites au lieu de 1/3 sur l’écoute et 2/3 parasites. Donc moins de pensées parasites et plus d’enregistrements de ce que j’écoute, vu qu’avoir les mains occupées demandent que très peu de concentration)
      – Pour les projets qui trottent dans la tête, comme ton atelier de rêve, faire un plan ou un dessin. Dans mon cas je rêve d’une pièce home cinéma, avec grand écran et machine à popcorn style vintage (entre autre). Du coup j’ai dessiné le plan et fait pleins de recherches (mesures de la pièce, taille de l’écran, distance avec le canapé, quels styles de meubles, la disposition de chaque élément, …). Ça m’a pris un peu de temps mais la fait d’avoir tout noté, d’avoir recherché le style de meubles que je veux, de faire une estimation du budget à prévoir, et de prendre le temps de noter vraiment toutes mes idées m’a permis de me vider l’esprit. Et quand j’ai envie d’y repenser (et pas quand mon esprit le veut), il me suffit de rouvrir mon carnet et de revoir mon plan
      – Pour prendre des notes, j’ai pas encore tout à fait mis en place car j’ai trouvé ma solution il y a à peine quelques jours, j’ai acheté un classeur avec des fourres que je peux rapidement enlever et remettre. Je prends mes notes sur de feuilles volantes comme j’en ai l’habitude depuis longtemps, puis ça part trié dans une fourre. Comme ça je peux prendre des notes comme je l’ai envie, dans l’ordre que je veux mais ça reste trié
      – Et le plus important, arrêter de vouloir ralentir ses pensées à tout prix, mais plutôt d’accepter que ses pensées sont nombreuses. Nos pensées peuvent parfois être envahissantes oui, et alors? On ne peut pas changer notre façon de fonctionner et de pensées, mais on peut changer le regard qu’on a sur soi. Ne plus faire attention en permanence à ma façon de penser m’a déjà permis de diminuer le côté envahissant, parceque je les laisse aller dans le sens qu’elles veulent, elle sont libres. On peut juste essayer de faire au mieux pour les comprendre et aller dans leur sens, pour les accompagner et pouvoir les exploiter du mieux possible.

      Dans tous les cas ça reste des pistes, tu es la seule à pouvoir définir ce qui est le mieux pour toi et ce qui marche le mieux. Essaie, et si ça marche pas essaie autre chose, jusqu’à ce que tu trouves ce qui est le mieux pour toi.

      Bonne journée 🙂

  • léa

    Conseil lecture: je pense trop de Christel Petitcolin
    Ça peu donner des pistes…

  • Amb

    Aïe… Première chose que j’ai pensé en voyant ce post c’est “et allez, ça va parler de HPI, de zèbre et de TDAH à tout va dans les commentaires”… La glamourisation et la mésinformation sur les troubles neurodéveloppementaux et le HPI ont vraiment eu un impact énorme et pas franchement positif…

    • Redfish

      Ou pas… c’est tellement méconnu du grand public, qu’en parler un peu permet d’en aider certains, même si ça ne s’applique pas forcément à tout le monde.
      Pour ma part, j’étais en profonde dépression depuis plusieurs années quand on m’en a parlé et qu’on m’a fait lire un livre sur le sujet.
      Pendant toute la lecture, je me suis dit “WTF ! Toute ma vie est décrite au mot près, comment est-ce possible ?!”.
      Ça m’a beaucoup aidé à avancer et adopter les bonnes stratégies pour en tirer parti au lieu d’en souffrir… j’ai enfin pu reprendre ma vie en main au lieu de la subir.
      😉

  • Pierre

    Un post précédent alerte sur les incompréhensions concernant les troubles neurodéveloppementaux, mais l’absence de diagnostic est trop souvent dramatique et les implications terribles. Que beaucoup de gens commencent a être au courant que ces troubles existent est un immense progrès, en attendant l’étape suivante qui serait que l’on trouve des professionnels compétents sur le sujet… Et que l’on s’occupe aussi des adultes…
    Une explication ou il y a des images (je suis surpris que personne ne l’ai citée), une BD d’emmaclit ‘Lucine et Enzo’, ici:
    https://emmaclit.com/2020/11/26/lucine-et-enzo/

    Pour les stratégies de défense, beaucoup ont indiqué de prendre des notes, en effet on n’a guère de solution autre qu’utiliser une ‘mémoire auxiliaire’ pour pallier les défaillances d’attention. Les moyens techniques modernes (application sde notes sur smartphone ou PC) peuvent aider mais les petits carnets ne sont pas encore vaincus et ont leur utilité…

  • Alors cher Yatuu, c’est peut-être pas seulement de l’overthinking, mais potentiellement aussi que tu es une précode, ou haut potentiel comme on dit.

    Je me reconnais dans ton témoignage, ce que tu décris au quotidien ou pendant l’enfance. Renseigne toi dans le sujet, tu es peut être aussi une neurodivergente comme moi et beaucoup d’autres qui s’ignorent.