Le maître suprême

dessin terminé art

Avec tout ce que je vous raconte sur ma manière d’être vous avez sûrement l’impression que dans ma tête c’est le chaos ahah ben vous auriez raison ya trop de truc dans ma tête qui se bouscule xD
C’est pas quelque chose que je me dis à chaque dessin non plus maiiiiis quuuand mêêêême ^o^
C’est aussi pour ça que c’était si difficile de donner la maquette du tome 2 à l’imprimeur car il fallait être sûre à 10000000% que c’est le bon fichier. (bon au final j’ai quand même fait modifier la maquette ^^’) Le maître suprême était pas bien loin ! 
C’est ce mois-ci d’ailleurs que le tome 2 PAPIER arrive !!! AAAH !!! j’en peux plus j’ai tellement hâte >__<

Bonne semaine à vous ! 
Yatuu

5 Avr. 2021

La vie

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 commentaires

  • C’est terrible parce que la bande dessinée, ce n’est QUE faire des choix, même inconscients. À partir d’une feuille blanche, TOUT est à décidé !
    Perso, j’essaie juste de ne pas trop y penser XD. Mais quand on arrive au moment de se dire “est-ce que j’ai fini ?”, comme tu le décris si bien, c’est plus compliqué.
    Le mieux c’est juste de se relire, je crois, et voir si ça fonctionne quand on “lit” et pas quand on “regarde”.

  • Julie

    C’est valable pour tous les métiers créatifs je crois j’ai exactement la même impression à chaque fois que j’écris un article

  • Salut Yatuu.

    D’une certaine manière, j’ai eu l’impression de revoir un vieux cartoon, ceux de Disney avec leurs petits angelots et autres diablotins (ex : https://www.dailymotion.com/video/x3ht1gu -ou- https://www.youtube.com/watch?v=WGY6dfepr08 ; aussi avec “CupHead” et son diable), réactualisé à ta sauce et avec ton trait…
    … Avec Yeahcy en force du bien et le Maître suprême de l’art en guise de Malin.

    Au-delà de cela, je retrouve quelque chose, avec la partie des professeurs donnant des instructions, des ordres, des conseils… Sans explication concrète pour comprendre la ou les méthodes permettant de concrétiser les aspirations et atteindre les enjeux. Surtout pour des élèves voyant des techniques pour la première fois et encore sidérés par la surprise de la découverte, quand le ou la prof s’attendait à la compréhension immédiate de l’application.

    Ensuite, pour finir, j’ignore si c’est une bonne idée et te laisse le soin d’estimer : pourquoi ne pas te faire une sorte de liste de points à contrôler ? Sur la fluidité de lecture, de la compréhension de la page, etc.
    Comme tu travailles sur une table à dessin informatique, tu peux aussi copier une partie du dessin dans un autre calque et tenter deux-trois changements pour estimer l’intérêt ou non de la continuation du fignolage, j’imagine ?

    Bon courage en attendant.

  • Nono

    Est ce que ce ne serait pas une manifestation du syndrome de l’imposteur?

    C’est une vraie question; pas un jugement.

  • Adda974

    Mes profs me disaient “on ne finit jamais un dessin, on l’abandonne” (._.)”