Le choc de Noël

 

ALERTE SPOIL : Les enfants ne lisez pas ce post !! 

309ook

Bon je suis pas en train  de dire que c’est forcément mal de faire croire aux enfants que le père Noël existe, je sais que ya la magie et tout le tralala etc; De mon point de vue perso ça reste un mensonge et mensonge = pas bien. Pour moi ça a été un gros choc, j’étais hyper déçue mais d’autres enfants l’ont sûrement vécu différemment ce moment de la «révélation ultime». Du coup j’aimerais savoir comment vous l’avez appris et comment vous l’avez vécu? Vous trouvez ça normal qu’on mente au gamin ?

23 Déc. 2016

La vie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

97 commentaires

  • Audrey M

    Coucou Yatuu,

    Moi j’ai compris par étapes. Je m’explique, un jour j’étais chez mes grands-parents et j’ai perdu une dent, ma grand-mère a oublié de mettre la pièce sous l’oreiller du coup j’ai compris que la petite souris c’était du flan. Plus tard je me suis posée des questions sur le lapin de Pâques, finalement même conclusion que pour la p’tite souris : il existe pas. Enfin j’ai posé la question ultime à mes parents : « Mais si la p’tite souris et le lapin de Pâques n’existent pas… Alors le père Noël non plus ? ». Mes parents ont confirmé et il paraît que j’ai mis mes poings sur mes hanches en fulminant que pendant tout ce temps là ils m’avaient menti alors qu’ils répètent sans arrête qu’il ne faut pas… » ^_^

    Belles fêtes de fin d’année à toi et un joyeux Noël.

  • Alexandra

    Chez nous, nous avons choisi de dire que « le Père Noël existe pour ceux qui y croient et qu’il n’existe pas pour ceux qui n’y croient plus. » Je sais c’est un peu bateau mais un peu de magie ne fait pas de mal. Personnellement à 36 ans j’y crois toujours un peu…même si je suis celle que s’y colle pour acheter les cadeaux ;o). La légèreté et les bons sentiments ont du bon de temps en temps.
    Joyeuses Fêtes!!

    • j’adore cette vision! c’est aussi celle que j’adopte depuis toujours <3

    • Claire

      Pareil chez nous, malgré les copains de l’école qui disent que le Pere Noel n’existe pas, les miennes ont choisi d’y croire. On met en effet l’accent sur la magie, le bonheur de faire des choses pour les autres en plus des cadeaux du Pere Noel. Je suis anti mensonge, je fais très attention à mentir le moins possible voire à ne pas mentir du tout mais le Père Noel c’est quand meme une magnifique histoire. Comme un conte qui devient réalité. Les parents sont là pour accompagner les enfants en douceur. Joyeux Noel à tous

    • marou

      Pareil ici. Mes parents m’ont laissé découvrir ça à mon rythme. La première année où j’ai douté, des copains à l’école m’avait dit que le père noel, c’était les parents. J’ai demandé à ma maman s’il existait. Elle m’a répondu : « Et toi, tu crois quoi ? » J’ai répondu, que oui, j’y croyais. Quand Noel est arrivé, j’ai ouvert la porte de ma chambre le soir, et j’ai vu tous les adultes au milieu des paquets. Ils riaient tous, ils avaient l’air de s’amuser. Ca avait l’air chouette. Après Noel, j’ai dit à ma maman que je savais que le Père Noel existait pas. Et que je trouvais ça un peu triste. Et ma maman m’a répondu qu’on pouvait y croire quand même . Et qu’il fallait surtout bien garder le secret pour ma petite soeur, pour qu’elle continue à y croire. J’étais contente. Je faisais parti du club des « grands », ceux qui savent… et je pouvais continuer à y croire un peu qd même.
      La petite souris et les oeufs de Pâques, j’ai compris ça ensuite, au fur et à mesure, toute seule, par déduction. Je n’ai jamais eu l’impression qu’on m’avait mentit. Mais qu’on m’avait permis de rêver.
      Et maintenant que moi et mes cousins ont à plus de 30 ans, ma grand-mère cache toujours les oeufs dans le jardin, et on se fait un plaisir d’aller chasser tout ça !

  • Enora

    Ca été rapide et un choc pour moi Aussi. J’étais assise devant la télé avec mon père. Et je ne sais plus pourquoi mais on est venu à parler du père Noël. Mon père détourne son regard de la télé et me regarde. Il me dit alors : « bah non il n’existe pas. » Puis se tourne vers la télé….. CHOC! Voilà ! ^^

  • Je.. ne m’en souviens pas du tout. Donc probablement pas choqué.

  • Vitali

    Pour ma part, je n’ai pas souvenir de traumatisme quand j’ai appris qu’il n’existait pas. En fait, j’étais même la salle gosse qui disait aux autres que tout ça c’était pas vrai (J’en ai fait pleurer, des enfants… La bêtise de l’âge nous fait faire de ces trucs, je vous jure !)
    J’ai toujours trouvé ça stupide de faire croire à ton enfant que le Père Noël existe, d’ailleurs. Pour moi, c’était justement mentir, et ne pas aider ! Après tout, une fois qu’il apprend que ce n’est qu’un mensonge, place aux larmes dans la plupart des cas.

    Mais… Oui, il y a un « mais ». Au détour d’une conversation, j’ai entendu un argument qui me fait me dire « Ah oui, en fait c’est pas si con… » ! Le Père Noël sert de figure d’autorité indiscutable pour les enfants. S’ils savaient que les parents achètent les cadeaux, imaginez les caprices parce que X n’a pas eu son super jouet Lego, ou sa « Barbie caissière à Jardiland ». Déjà qu’il y a des caprices quand « le Père Noël » ne leur offre pas ce qu’ils veulent…

    Là, c’est « Tu n’as pas été sage, le Père Noël ne t’a pas donné ce que tu voulais », au lieu d’un « Tu n’as pas été sage, NOUS n’avons pas pris ce que tu voulais ».

  • Alex

    Alors, vivant de l’autre côté de la frontière, (je suis Belge) la tradition de faire croire aux enfants que le père Noël existe et apporte les cadeaux est beaucoup moins répandue. (On a plutôt Saint Nicolas, mais c’est autre chose.) Du coup, j’ai grandis sans, mes cadeaux je savais de qui je les recevais. Et vous savez quoi? Ca ne m’a pas manqué en fait. Mes parents m’ont appris à remercier droit dans les yeux les gens qui avaient pensé à moi et à les embrasser très fort. Quelque part, je trouve ça plus magique que de lever les yeux vers le ciel en criant « Merci père Noël! » (ou un truc comme ça) et comme tu dis, je n’ai pas eu l’effet traumatisme des adultes qui mentent et du gros chagrin. Du coup, j’ai toujours profité pleinement de mes Noëls, qui étaient tous magiques, sans bonhomme barbu et rennes. Donc voilà… x’)

    • Moraes

      Chez nous, mes parents ont choisi de ne pas nous faire croire au père noel, parce qu’ils ne voulaient pas nous mentir. Ca m’a donné une telle assurance dans mon coeur. J’étais super fière que mes parents me disent la vérité. Je savais aussi que d’autres parents voulaient faire croire leur enfant au père noel. Des adultes, à la cantine m’avaient glissé à l’oreille « je sais que tu n’y crois pas, mais d’autres enfants y croient, alors tu ne dis rien ». Je n’ai rien dit. C’est bizarre, j’avais une certaine peine pour eux, en fait. En tous cas, ça ne m’a jamais manqué de ne pas y croire. J’étais contente de savoir d’où venaient mes cadeaux. Et ça ne m’a pas empêchée de rêver puisque mes parents me racontaient un tas d’histoire. Tous les enfants rêvent (les adultes aussi :-D)
      Je suis toujours un peu surprise de voir des parents s’enthousiasmer face à un faux père noël quand leur enfant de 2 ans recule devant lui et n’a pas du tout envie de grimper sur les genoux de cet inconnu. Dans tous les cas, je crois qu’il est bon de respecter les enfants.

  • Alors, a mon avis la façon dont on l’apprend est primordiale!
    Moi j’y ai cru très tard, jusqu’à mes 9 ans! j’étais entourée d’enfants qui n’y croyaient plus mais ça m’était égal, quand on veut croire on trouve toujours des explications pour tout 🙂 . AU final j’ai compris toute seule, en douceur, peut-être que je le savais depuis longtemps mais a 9 ans j’ai estimé qu’il était temps pour moi.
    Après ça je me faisait une joie de participer au choix des cadeaux pour mes frères et soeurs et à tout emballer avec ma maman.
    Aujourd’hui je reste une inconditionnelle de noël, et les parents d’enfants de mon entourage font régulièrement appel à moi pour faire durer la magie auprès de leurs enfants en leur trouvant des réponses quand ils doutent. 🙂

  • Juliette

    Bonne question. Je ne me souviens pas, peut-être parce que cela s’est passé en douceur. Par contre pour la souris, j’ai pris mon père en flagrant de délit , je l’ai vu du dos en train de quitter la chambre, j’ai trouvé immédiatement le cadeau sous l’oreiller. Cela a été un choc. Peut être j’ai deviné ensuite pour le père-Noel ?

  • Je l’ai découvert tout seul… À Pâques.
    Et je n’ai pas été choqué, je ne sais même pas pourquoi. Est-ce parce que je l’ai découvert par moi-même ? Ou est-ce que c’est parce que j’avais du chocolat devant mes yeux et qui réfléchit devant du chocolat ? Franchement ?
    Ou plus prosaïquement, parce que ça ne change rien. J’avais toujours des cadeaux.

    😀

    Ou alors c’est parce que j’ai accepté le principe des mensonges pour enfants qui permettent d’appréhender au fur et à mesure le monde (bon pas de façon aussi formelle :p)

    En revanche je ne crois pas avoir été satisfait d’être dans le secret des « grands » (j’ai pu lire ça il y a peu dans un article sur le sujet)

  • Moi ce qui m’a choqué le plus c’est que chez les adultes il n’y avait pas de magie. Du coup je trouvais ça triste de grandir. Aucun monde lagique, rien de fabuleux…Mais même si la souris ou le père Noël je savais la vérité, les fées ou les licornes je pouvais y croire, rien ne le contredisait vraiment… Donc je me suis rattaché à ça. Et je crois que je crois encore un peu au père Noël ( par contre les licornes c’est pas négociables hein… ça existe c’est sur…)

    • Noshi

      je suis un peu comme toi, j’aime à penser que quelque part, loin des regards y’a des choses qui nous échappe et qu’on ne peut pas voir ni comprendre, j’aime pas croire qu’il n’y à pas de magie pas de mystère que tout est comme ce qu’on connais, que tout à un sens, une explication. J’aime imaginer des petits farfadets dans la forêt, et penser à plein de choses qui auraient pu exister même si aujourd’hui y’en a peut être plus, j’ai une super grande imagination et ça me permet de garder mon âme d’enfance ^^

  • AfkCafé

    Alors perso je suis dans la catégorie Parents.
    Je me souviens pas du tout de comment j’ai appris le truc étant enfant, sûrement à la cour de récré. Ma fille a 5 ans et ça parle de ça en ce moment à l’école

    – « Papa, Hugo il m’a dit que le Père Noël il existe pas ! »

    Ma réponse n’a pas été « mais si ! » mais plutôt « Et toi, tu en penses quoi ? » et elle m’a répondu « Moi je pense que oui ! » « Bon bah voilà. Chacun pense ce qu’il veut. »

    Depuis son premier Noël c’est un sujet qui m’a beaucoup travaillé, parce que je n’aime pas l’idée de lui mentir, et de la décevoir un jour.

    Le problème, c’est la pression sociale derrière : Ne pas lui mentir équivaut à lui faire porter le chapeau de « celle qui apporte la mauvaise nouvelle à l’école » et risque du coup de l’exclure.

    Du coup, oui, on a fait le choix du mensonge, en l’atténuant le plus possible (ne pas en faire des caisses, et ne pas lui mentir ouvertement.)

  • Jhaampe

    Pour ma part, je l’ai appris en douceur. Vers l’âge de 5 ans j’ai commencer à me poser des questions : les pubs, les parents qui allaient faire les courses pendant le samedi après midi. Et puis un jour j’ai posé la question directement à mes parents. Là ils m’ont répondus « Et toi tu penses quoi dans le fond ? », je leur ai dit que ça me semblait bizarre que le Père Noël puisse faire le tour du monde aussi rapidement. Delà, j’était fixée ^^ A partir de cette année là j’ai toujours insister pour faire des cadeaux aux autres parce que je trouvais pas ça juste de pas faire de cadeaux (bon au début j’offrais des dessins mais j’y mettais tout mon coeur). Même aujourd’hui, avec un salaire et une bonne situation, je n’apporte pas d’importance à la valeur des cadeaux mais plus au geste.
    Bref je l’ai appris en douceur mais je n’ai jamais été dire aux autres enfants qu’il n’existait pas, je leur donnais juste des pistes : il passe comment chez toi ? Tu l’as déjà vu mettre des cadeaux ? Dans les fait j’était vachement fière d’être dans le « secret ».

    Bon sinon plein de bisous à tout les gens qui me liront et JOYEUX NOEL !!!

    PS : Yatuu, je te suis depuis la publication de ta VDM et j’ai toujours beaucoup aimé ton travail <3 😛

  • Pierre

    Bah… Avec mes soeurs, on est descendus en douce pour voir le Père Noël. Et on a surprit nos parents en train de déposer les cadeaux! XD

  • drelin04

    Pour moi, je ne me rappelle plus trop mais pour mes enfants, vers l’age fatidique de 7/8 ans ils ont commencés à poser la question de son existence. A la maison, on a jamais eu beaucoup d’argent, mais on les a toujours gâtés à Noel, du coup on leur à juste dis que si c’était pas le père noël, nous on aurait jamais pu leurs offrir tout ces cadeaux. Du coup, ils y ont crus 2 années de plus XD . A ce moment là, ils étaient assez grands pour ne pas être traumatisé par la nouvelle, et même pour se rendre compte du sacrifice que ça nous demandait pour garnir ainsi le sapin, on a eu droit à des remerciements émerveillés ^^’

  • Aikya

    J’avais six ans quand des amies plus âgées m’en ont parlé, et j’ai posé la question à mes parents.
    Je me suis faite engueuler bien comme il faut (je sais toujours pas pourquoi), mes amies aussi, j’ai reçu l’interdiction formelle d’en reparler encore, et c’est devenu un sujet tabou ^^’
    Et puis deux ans plus tard ils me l’ont annoncé « officiellement ».

    Je l’ai pas vraiment bien vécu :c

  • Kalamart

    Chez moi, la situation est très particulière…

    Je ne me souviens pas avoir cru réellement un jour au père noël. En tout cas, pas comme la personne qui apporte les cadeaux en cachette.
    Le père noël était plus comme un esprit magique, auquel on donne forme en se déguisant le soir de noël. La personne déguisée est alors appelée « père noël » et joue le rôle pour ambiancer les petits (ils savent qu’il est faux). La magie est toujours là, car on ne PEUT PAS voir le vrai père noël, c’est un esprit! Le faux père noël, lui, sort les cadeaux et les met sous le sapin, et tout le monde sait que c’est lui qui le fait… Et on s’en foutait mais complètement!
    Je n’ai donc aucun « choc » à proprement parler, rien ne démontre que l’esprit de noël n’existe pas! 😀

    • Noshi

      hey mais c’est vraiment pas mal!! je pense garder ça en tête pour ma petite bouille dans mon ventre quand elle/il sera grand(e) 😛 c’est vraiment ce que je cherche à faire comprendre à ma petite soeur, que le père noël en tant que personne n’existe pas, mais qu’on est tous le père noël tant qu’on aime et qu’on est généreux avec nos amis et la famille (et d’autres personnes!)

  • Noshi

    moi c’est simple… je ne m’en rappel pas, mais absolument pas que ce soit le fait que j’ai eu des doutes ou que mes parents me l’avouent ^^’
    d’après ma mère j’étais pas étonné, ni choqué, comme si on me disait que le soleil il disparait pas la nuit c’est juste qu’il passe de l’autre côté de la terre…
    j’aurai bien pu répondre un truc style « Ah ok »
    Par contre pour la petite souris je m’en souviens, on avait acheté des kit kat et comme c’est toujours la guerre avec mon frère (on devait même compter le nombre de frites balles qu’on avait pour pas avoir de jaloux) il m’en restait un, mais il avait disparu, bon jusque là pas grave, jusqu’au lendemain matin (mon frère avait mis sa dent sous l’oreiller) ma mère n’ayant plus de monnaie (non parce que 5cts c’est pas top xD) elle à mit mon kit kat et là j’ai compris qu’elle existait pas et j’étais trop contente d’être complice et de faire croire à mon frère n’importe quoi 😛

    Mais pour le père noël, je dis tout le temps qu’il existe dans chaque personne qui est généreux et gentil avec les autres 🙂

  • J’avoue cela a été un choque pour moi aussi . C’est mon oncle qui me l’a balancé comme ça (on a que quelques mois d’écarts) et direct la petite sourie. Je crié non et je suis allée voir ma mère et ma grand-mère , pour confirmer et ma mère me dit oui il a raison mais il aurait pas dû te dire comme ça. J’étais sous le choque

  • Marine

    Je n’ai pas été aussi traumatisé que toi :p Moi en fait, sans le vouloir j’ai trouvé les cadeaux de Noël dans le placard de mes parents. Du coup je leur ai demandé, ils m’ont confirmés que le père Noël n’existait pas. Et par déduction jai compris que c’était pareil pour la petite souris et le lapin de Pâques. ^^
    J’ai juste fait un petit « Ah.. » Mais ca ne ma pas traumatisé plus que ca ^^
    Après je trouvais ça mignon de voir ma sœur et mes cousin(e)s y croire encore ^^

  • Coucou 🙂
    Effectivement ! j’ai 35 ans aujourd’hui mais je me souviens encore du jour où ma mère et ma soeur aînée m’ont dévoilé la supercherie ! je devais avoir 7/8 ans…un peu « sous le choc » sur le moment, par la suite j’ai quand même vite pris le relais du mensonge en jouant le jeu pour mes petites soeurs ;p Par contre maintenant avec mon mari on se sent un peu gêné avec notre fils de 6 ans, il est futé et on est pas super à l’aise quand on brode autour du père Noël, sans faire gaffe on doit se contre dire parfois et je suis presque sûre qu’au fond de lui il sait déjà la vérité, mais d’un commun accord pour ne pas se faire de peine réciproquement on reste sur ces non-dits, ce léger malentendu ;p je crois donc que la révélation ne sera pas trop dur … enfin j’espère… 🙂
    Allez Joyeux Noël malgré tout ! 😉

    Karotène 🙂
    karotene.blog4ever.net
    redbubble.com/people/Karotène
    Twitter : @karotene
    Instagram : karotenedessins

    Ps : j’apprécie tes dessins, tes anecdotes et ton humour avec lesquels je me sens proche 😉 (par exemple ta note : « Non merci…j’aime pas » je suis toute pareil ;p)

  • Sabine Sanguine

    Pour ma part, je l’ai su assez tôt (5 ans), ma soeur bien plus âgée, qui l’avait appris à l’école, ma l’a dit cash (avec la petite souris en prime). Ca ne m’a pas trop choquée, puisque qu’on achetait une partie des cadeaux avec mes parents (donc on savait bien que c’était eux qui offraient) et les autres cadeaux surprises, c’était le père Noël (pis au final, père Noël ou non, on aurait toujours des cadeaux, donc où était le problème ?)
    Mais ce qui m’a choqué, c’est qu’à mes 7 ans, à l’école on a du faire une carte pour le père Noël. Je suis allée voir la maîtresse au cours de l’atelier, pour lui dire qu’il n’existait pas. Elle a fait des yeux énormes (pas de colère, je dirai « stressés » à l’idée que 25 marmots soient mis au courant XD) et m’a chuchoté de ne pas le dire aux autres. Je n’ai rien dit mais c’est là que j’ai réalisé que je n’étais plus dans cette magie bizarre où qu’étaient les autres enfants, et que ce qu’on faisait à ce moment là était idiot : Choisir son cadeau, faire un dessin, écrire une adresse inexistante et ne finalement rien avoir au bout (oui parce qu’au final, cette lettre c’était juste pour nous entraîner à écrire, on a rien reçu ! XD)
    Franchement, je suis pas très chaude pour le faire croire à mon/mes futurs gosse/s. On peut avoir la magie et l’ambiance de Noël sans faire croire en quelque chose de faut. ^^

  • Vinkel

    ah oui quand même ils t’ont dit ça comme ça cash tout d’un coup c’est chaud XD perso je l’ai appris quelques jours avant noël, un soir ma mère était au téléphone, j’étais dans la pièce d’accoté et je l’ai entendu dire « du coup pour la télé de Kevin pour noël tu la ramène demain? » un truc du genre, je suis sortit d’un coup de ma chambre, j’ai déboulé dans le salon et j’ai pété un câble sur le fait qu’on m’est mentit tout ce temps ect, j’en ai pas dormis de la nuit je crois.

    Joyeux noël tout de même ! ^^

  • Anne-Laure

    Je ne me souviens plus du moment où j’ai appris que le Père Noël n’existait pas, par contre je m’en souviens très bien pour mon petit frère ! C’était à Pâques, on était dans la voiture en direction de chez mes grands parents et on avait été chercher les oeufs dans notre jardin avant de partir. Mon petit frère nous fait « Ils étaient bien cachés les oeufs, c’était dur de les trouver ! » Et ma mère, dans la lune, qui ajoute « Ah oui, papa les avait bien cachés ! » « … » « Oh mince… »
    Bref, s’en est suivi une explication sur les cloches de Pâques, la petite souris et le Père Noël. Finalement je crois qu’il s’en doutait un peu et n’a pas été très perturbé par l’annonce !

  • Bulu

    Je me souviens.. ma maman me coiffait les cheveux dans ma chambre, et j’ai eu une sorte de moment de lucidité, on était pas du tout en période de noel, en été ou printemps je crois.. Et je lui ai dit « maman.. le père noel.. il existe pas ? » elle m’a dit « …non ». J’étais pas choquée, je ne me suis pas sentie trahie, comme si je savais déjà sans trop le savoir.. Alors j’ai effectivement continué, comme toi, « et la petite souris non plus ? » et elle m’a dit « non ».. Je savais, c’était dit, un peu déçue parce que j’ai toujours aimé les choses surnaturelles..
    Je ne me suis pas sentie trahie par mes parents, c’est toute la société qui nous ment et encourage nos parents à perpétuer ce mensonge.. Après, où serait cette magie qu’on ne sent plus trop à l’âge adulte ? C’est difficile de se dire « je ne le ferai pas avec mes enfants » ou « je le ferai » quand on sait que TOUS les autres enfants en parleront, seront contents de vivre ça.. Je ne pense pas regretter qu’on m’ait menti sur ça, mais comme dit la Mort, « il faut de petits mensonges quand on est enfant pour croire aux plus gros mensonges quand on est adulte, comme la justice ou le « bien »  » (enfin il dit un truc du genre) => père Porcher de Terry Pratchett

  • shanzy

    Le pire pour moi ca a été la petite souris : un torrent de larmes, je me fichait du mensonge j’étais juste déçu qu’une telle sourit n’existe pas : surtout que j’étais sur de l’avoir vu une fois en ville ^^

  • Fanny puch

    Alors mon histoire a moi…
    J’étais très attaché à la tutute. Tellement que mes parents m’ont dit « si tu laisses ta sucette au père noël, il te mettra un cadeau en plus! ».
    Tu tdoute bien que du coup, j’ai délaissé ma tétine dans l’espoir d’avoir ma Barbie proutprout!
    Quelques mois passent… et là, en cherchant des mouchoirs dans la commode, voilà t’y pas que j’y rtrouve ma sucette!!!
    Je vais voir mes parents demander des explications. Et la nouvelle tombe…
    Au final j’en avais clairement rien à faire vu que j’avais eu ma Barbie .

    Donc pas traumatisée plus que ça. Mais je m’étonne tjr de m’en rappeler si bien.

    Mais je n’avais jamais vu ca comme un mensonge…. C’est pas faux mais je trouve pas ça dérangeant. Pour le père noël et tous ces personnages imaginaires hein. Pcq sinon le mensonge c’est moche oui ☺

  • FabHuy

    Je n’ai aucun souvenir du moment au j’ai su que le Père Noël n’existait, ni si j’y ai vraiment cru.
    Je me souviens juste d’une avec mon frangin, ou on a surpris nos parents en train de déposer les cadeaux, là c’est eux qui étaient surpris de voir qu’on n’y croyaient pas ^^

  • elisabeta

    Bonjour alors jai parle du pere noel a mes enfants mais je les ai laisse decouvrir des que jai vu quils se posaient des questions jai creusé avec eux pour qu’ils decouvrent tout seul comme des grands et qu’ils soient fier de le decouvrir avant les autres. Et noel ce n’est pas que des cadeaux. On a hesite avant de parler du pere noel mais ca les a fait rêver mais vers 4 ou 5 ans ils commencent a se poser des questions et puis je laissais échapper des indices. Le tout est de valoriser leur découverte.

  • Samuel

    pour moi c’était bien un jour mon cousin c’est déguiser en père Noël et devinez quoi moi je me demandais comment tous enfants normal ou qu’il est et le Noël je c plus comment à force de questionnée mon cousin je me suis rendu compte qu’il existe pas mais m’en fous g des cadeaux et on est en famille avec un bon repas de Noël

  • À 4ans, toujours pas endormie à minuit. La famille à longtemps hésité à mettre les cadeaux et finalement ils n’avaient plus le choix. La stupéfaction quand j’ai vu les caisses sortir du placard. Les années de après j’entretenais le mythe pour ma soeur. Maintenant pour mes enfants on explique que nous nous y croyons que le père Noël fait partie des réjouissances de Noël mais pas que. Et qu’ils peuvent choisir d’y croire ou non. La grande de 7ans y croit encore mais on sent que c’est la dernière année car les copains d’école mette la puce à l’oreille puis elle sait qu’il existe dernière des bons et des mauvais mensonges. Tout est une question de dosage je pense et de tact.

  • Floya

    Mes parents ont jamais joué le jeu du père noël du coup pour moi c’était juste symbole que les fêtes arrivaient. 🙂 Je me souviens d’une fois en repas par contre on parlait de ça justement et d’une maman qui arrière derrière moi en me chuchotant « par contre ma fille elle y croit encore est ce que tu peux faire attention ? » (de manière très gentille) mais ça m’a marqué j’étais ?? mais pourquoi on raconte ça c’est terrible ahah.

  • Entilzha

    coucou, hé ben pour moi ça s’est passé quand une de mes amie est venue passer quelques jours chez moi. ma maman m’a bien sermonnée en me disant de ne pas vendre la mèche :  » tu dis rien car elle, elle croit encore au père Noel ! »
    et moi de penser après un gros blanc…… : « ben moi aussi j’y croyais… jusqu’à maintenant. »
    du coup j’ai rien osé dire, même si sur le moment j’ai été très déçue que ma maman ne percute pas que j’y croyais toujours aussi… et voilà.

  • J’ai 30 ans et je crois toujours au père noël pour ma part. Le père noël n’existe pas tel factuellement tel qu’on l’explique aux enfants mais c’est un concept abstrait, c’est l’esprit de noël. Aujourd’hui, toute notre famille est dingue de Noël, c’est une passion qu’on partage tous, une fois par an. On construit un village de Noël, on décore le sapin ensemble en mangeant des cookies faits maisons et des petits fondants (miam !). On écoute des chansons de Noël, et on se fait toujours nos listes de Noël en essayant d’être originaux sur la présentation. On se fait aussi le trip calendrier de l’avent. Bref, c’est toute une tradition qui nous réunit et cela n’a été possible que parce qu’on est entré dans cette magie depuis tout bébé et ce n’est pas tellement un mensonge qu’on raconte aux enfants. Ca l’est si on est pragmatique. Mais avec de l’imagination, le père noël existe. Il existe dans les histoires, il existe dans l’esprit de Noël. La magie de noël existe, on peut la ressentir. Du coup, si tu dis à tes enfants en pensant ça, ce n’est pas mal car tu y crois toi aussi. Tu joues juste sur le fait qu’eux le croient au mot alors que tu ne sais pas que ce n’est pas vrai au mot. Mais entretenir ce mystère, c’est ça qui fera fonctionner la magie pour les enfants et qui permet aux enfants de profiter de leurs années d’innocence. Je me souviens de quand je l’ai appris. Léger traumatisme ? Peut-être mais je me souviens aussi des années avant de l’apprendre quand j’y croyais et best souvenirs ever !
    Et quand les enfants grandissent, ils peuvent comprendre ce second degré. Je te conseille vivement de voir le film « Le Pôle Express » qui traite de ça justement, il est génial !

  • C’est traumatisant surtout comment ils annoncent ça je trouve. Moi je l’ai compris toute seule en grandissant…

  • Marika

    Ma mère m’a révélé la supercherie quand j’ai compris pour la petite souris, à vrai dire je m’en doutais déjà (par contre pour les cloches de pâques je suis tombée des nues ^^). C’est vrai que ça a contribué à ma perte de confiance en les adultes, je ne savais pas mentir moi même et j’étais persuadée que les parents ne me mentiraient jamais. Sans que ce soit un grand traumatisme non plus je me souviens que les quelques Noël suivants ont été teintés de déception et tristesse, comme si la magie avait disparu. C’est revenu ensuite heureusement !

    Ce qui est curieux c’est qu’on y croyait dur comme fer alors qu’on a toujours entendu parler du « Père Noël anglais » (= les cadeaux de la famille en Angleterre) et qu’au Ce1 j’avais eu un exercice où on devait classer les personnages selon qu’ils existaient ou non et que le maître avait mis le Père Noël dans ceux qui n’existaient pas. Je n’avais pas osé lui dire qu’il s’était trompé, naïve que j’étais xD

    Personnellement je ne ferai pas croire au Père Noël à mon fils, pour le moment il est trop petit mais l’année prochaine il pourra lui même être le Père Noël, c’est beaucoup plus chouette ! Et puis ça ne nous empêchera pas de lui raconter les histoires de Noël, simplement il saura que ce sont des contes, que le Père Noël c’est papa, maman, mamies, papis, etc.

  • Denis

    Je me souviens plus très bien si mes parents m’avaient clairement dit que’il n’existait pas… ça a dû se faire au fur et à mesure. Je me souviens par contre que j’avais « surpris » mes parents (ils étaient sur le point de mettre les cadeaux sous le sapin j’imagine) et ma mère à cette tendance à crier dans ce genre de situation. Du coup j’aimais de moins en moins noël 🙁
    Aujourd’hui je préfère faire des cadeaux à mes proches/amis spontanément plutôt qu’a l’occasion d’une fête 🙂

  • Abe

    Ma mère étant allemande et ayant toujours accordé beaucoup d’importance à mon éducation bi-nationale, elle me parlait surtout du petit Jésus qui apporte les cadeaux. De l’autre côté, mon père et le reste du monde, me parlait du père noël. Si on ajoute à ca que le petit Jésus était juste une habitude venant de son enfance et que elle même ne croyai plus en dieu/l’église/la foi depuis longtemps, je crois que franchement j’y croyais à peine moi-même xD

    En fait, n’ayant pas souvenir de la moindre « crise de noël », j’ai demandé ce qu’il en était à ma mère:
    « Le père noël n’as pas à être un mensonge, une figure d’autorité ou une menace; c’est une joli histoire, au même titre que le chaperon rouge, qui participe à la symbolique des fêtes de fin d’année ».

    Ceci explique cela je pense.

    Aussi, mes parents n’ont jamais fait toute une histoire autour des mensonges. Ce n’est pas mauvais en soi, il faut juste savoir ce qu’on en fait et comment on le fait. Tout le monde ment à un moment où a un autre, et pas forcément pour des mauvaises raisons.
    « Que tu mente ce n’est pas grave, mais si c’est pour mal le faire ce n’est pas vraiment la peine. »

  • Teenoo

    Ça s’est fait entre enfants, ya ceux qui y croient encore et les autres et on fini par se dire que c’est les parents. Ça ne m’a pas choqué ! 🙂

  • Lang

    Pour ma part c’est un gars du primaire qui me le racontais et au début je le croyais pas, puis ce sont mes parents qui me l’ont confirmé dans la même année, et non seulement j’étais hyper triste sur le moment (j’avais pleuré sur le coup car c’est quand même toute la magie de notre enfance qui vient de partir en fumée) mais aussi choqué qu’un tel mensonge est eu lieu alors qu’on doit apprendre à pas mentir, et en plus comme j’avais des petits cousins-cousines et mon petit frère qui y croyaient encore j’ai moi-même du me mettre à mentir là-dessus pour perpétuer la tradition
    Je me sentais vraiment mal pour le jour où ils sautaient la vérité
    Finalement le « traumatisme » est vite passé puisque Noël ça me permet avant tous de retrouver toute la famille réunie, même si on doit maintenir un petit mensonge pour cette période

  • David

    Sinon y a la technique de fouine de ma mère : ne jamais évoquer le père Noël (ce qui est vrai, avec mon frère on a aucun souvenir qu’elle en est parlé).

    Donc ça donne : « finis ta liste pour Noël », « les cadeaux, c’est demain au réveil », « tu as été gâté pour Noël », etc

  • Epona

    Je l’ai appris à l’âge de quatre ans en piegant mes parents. (Bon à l’époque c’était pas vraiment un piège) je commençais à me demander aussi pourquoi je ne voyais jamais le père noël déposer les cadeaux alors que je ne dormais pas. Du coup de base c’était plus pour piéger le père noël que mes parents mais j’avais laissée des chocolats au pied du sapin pour lui parce que je pensais qu’il allait les manger sur place et donc que je pourrait le surprendre. Sauf que le matin, j’avais les cadeaux au pied du sapin mais les chocolats étaient toujours la. (Et pourtant dans les histoires, il est sensé être gourmand) donc j’ai piquée une crise et le pire c’est que les chocolats sont resté plus d’une semaine au pied du sapin. Et quand ils ont « disparut » bah jai compris que ce n’était pas le père noël qui les avaient pris. Mais j’ai rien dis aux parents parce que avais peur de ne pas avoir de cadeaux l’année d’après. Et justement l’année suivante je faisais exprès de poser pleins de questions sur le père noël, surtout quand on allait dans plusieurs magasins la même journée et qu’à chaque fois il y avait le père noël. Genre il a que ça à faire de sa journée , sauter d’un magasin à un autre et évidement les magasins ou j’allais.

  • ChoOkette

    Hahahaha !
    Moi j’avais le truc pour contrecarrer ceux qui affirmaient qu’il n’existait pas : le Père Noël ne passe que chez ceux qui y croient. Du coup les parents des enfants qui n’y croyaient plus étaient obligés d’acheter des cadeaux pour leurs enfants, à cause d’eux !
    Ma réponse était imparable, et j’étais méga fière de moi puisque persuadée que mes parents ne déboursaient pas un centime grâce à moi.
    Finalement un jour ma foi a quand même commencé à vaciller et quand j’ai posé la questions fatidique à mes parents dans la cuisine, j’en ai pleuré. J’y ai quand même cru jusqu’à mes 10 ans, même ma petite soeur n’y croyais plus ! XD

    Mais ma maman m’a dit que c’est justement le fait de croire dans la bonté de quelqu’un qui souhaite rendre tous les enfants du monde heureux qui fait la magie de Noël. En gros nous sommes tous des Père Noël puisque nous faisons des présents pour contenter ceux que nous aimons.
    D’ailleurs depuis ce jour nous faisons un don à une association différente (pour les sans-abri, les enfants de pays défavorisés ou des orphelinats, voire même des associations pour les animaux).

  • Nous avons personnellement décidé de faire croire au père noël à nos enfant sans se prendre forcément la tête 🙂 je trouve que cela participe à un imaginaire collectif et « magique » qu’on se doit de perpétrer 🙂 Ce n’est pas « mentir » au final, voir pas du tout… Sinon que devrait dire les enfants de toutes ces histoires avec un grand méchant loup qui parle, d’animaux anthropomorphe…
    Si toutes les histoires pour enfant étaient réaliste, je trouverais cela tellement triste personnellement 🙂
    Le père noël fait parti pour nous de cette « fantasy » qui permet aux enfants à apprendre à rêver 😀

  • Etihw

    Perso moi, en CE2 j’y croyais toujours dur comme fer, ce sont mes parents qui m’ont prise à part et dit très doucement en m’expliquant que le père Noël,la souris, les cloches, tout ça s’était eux et je me suis décomposée au fur et à mesure en pleurant. Ils ont fini par me le dire parce que les autres se moquaient de moi à l’école. Maintenant je participe à l’emballage le soir et ça me fait bien rire de jouer le lutin ~

  • Elodie

    Moi je l’ai découvert dans un magasin de jouet peu de temps avamt Noel… demandant à ma grand mère pourquoi tout le monde achetait des jouets avant Noel puisque le pere Noel allait en apporter… et elle m’a répondu sans ménagement qu’il n’existait pas O_o

  • Leg

    J’ai grandi dans ce monde de « mensonges », moi aussi. Mais bizarrement, je n’ai jamais considéré que c’était un mensonge, justement.
    Pourtant j’ai eu la totale ! La Petite Souris, les Cloches de Pâques, et même les traces du traîneau du Père Noël devant la porte !
    J’avais 7 ans quand j’ai compris. J’ai entendu des gamins dans le bus, j’ai demandé à ma mère en rentrant, elle m’a prise sur ses genoux et m’a dit qu’effectivement, c’est elle qui déposait les cadeaux. Il paraît que j’ai pleuré mais je n’en ai aucun souvenir.
    Et pour cause ! Tout ce qui me reste, c’est le bonheur de décorer la maison et le sapin, l’impatience de la fête le soir, la joie de découvrir les cadeaux le matin, la frustration de devoir attendre que mon grand frère se réveille (et le bonheur ultime d’avoir le droit d’aller sauter sur son lit quand il prenait son temps pour émerger).

    Chez nous, personne ne sait qui offre quoi. Même les adultes. Quand on ouvre les paquets, si quelqu’un demande qui lui a offert, la seule réponse autorisée c’est « le Père Noël ». Et à la fin, tout le monde remercie le Père Noël. Ainsi, le plaisir d’offrir est total. Chacun est au même niveau, peu importe les moyens et le prix du cadeau.

    Quelque-part, la découverte est aussi une forme de passage à l’adolescence. Chacun l’apprend quand il est prêt. Tous se posent des questions vers 5/6 ans, et ensuite les réactions varient. Certains comprennent vite, d’autres ont besoin de plus de temps. Certains encore commencent par ne plus y croire… et finalement y retournent.
    L’année dernière, mon frère de 7 ans m’a dit qu’il savait que le Père Noël n’existait pas. Personne ne l’a contredit, normal. Puis il a eu ses cadeaux, et dans le lot il a eu un jouet qu’il avait oublié de mettre sur sa liste (je ne prends jamais rien sur les listes pour ma part, je prends en fonction des goûts des gamins) et que je lui avais pris sur Internet avant même qu’il le voie dans un magasin par hasard. Il avait d’ailleurs été très frustré d’avoir déjà donné sa liste mais bon.
    Notre père lui a dit que le cadeau venait de moi. Il n’était absolument pas question de Père Noël. Mon petit frère est venu me voir, m’a demandé si c’était vraiment moi qui lui avait pris. Je lui ai dit oui. Il a réfléchi et il m’a dit « alors je crois que je vais croire au Père Noël encore un peu ».
    Pour lui, le Père Noël c’est une façon d’expliquer l’inexplicable.

    Je pense que parler de mensonge est un grand mot pour pas grand-chose. Peut-être est-ce parce que je suis entourée d’enfants toute la journée et que je vois leurs yeux s’illuminer quand on parle du Père Noël.
    Les enfants voient assez de réalité à longueur d’année pour qu’on ne leur permette pas de rêver un peu à Noël. Nous passons notre temps à mentir à nos enfants pour leur bien (oui les bougies sont plus fortes que les terroristes, oui aller à l’école te garantira un job à 100%, non cette coupe au bol te va très bien…). Pourquoi faudrait-il les obliger à vivre dans un monde de réalité, quand ladite réalité est si pénible à vivre ? Un peu de magie n’a jamais fait de mal à personne, bien au contraire.

  • Nano

    Si je me souviens bien, je commençais à me poser des questions sur le père Noël, et le soir du réveillons, alors que j’étais couchée dans ma chambres j’ai remarqué que mes parents, mon frère et ma sœur m’était longtemps avant d’aller se coucher pourtant il était tard et ont étaient tous fatigués, ils faisaient aussi un sacré boucan alors j’ai attendu que tout ce petit monde aille au lit et je me suis levée, j’ai vue les cadeaux sous le sapin et j’ai compris. J’étais déçue et un peu perplexe par rapport à ces histoire de mensonge, d’autant que le matin il y avait une lettre du « père Noël » dans le sapin me disant qu’il fallait continuer à être gentille et travailler à l’école….
    Comment vous dire les parents? Vous êtes déjà grillés.

    Après ça me dérange pas de mentir au enfants sur ça, sinon ça serait comme leur interdire Gulli pour qu’ils regarde Arte, Le monde est assez compliqué comme ça je trouve ça plus cool de leur dire « tu n’as pas eu ton super vélo qui va trop vite et lance des fléchettes car un autre enfant dans le monde la surement plus mérité que toi » plutôt que « non on allait pas t’offrir ça car c’est débile, tu n’y aurait pas joué et on a pas assez de sous ».
    Par contre c’est sur que je les ménagerais lors de la révélation pour qu’elle ne soit pas aussi violente que pour toi. ^^

  • Chaud la façon de tes parents de te l’annoncer, Yatuu, dans la voiture sans même de face à face x) !

    Moi j’avais 7 ans et mon frère 5 ans quand notre mère nous l’a dit. Je ne me souviens pas avoir mal réagi, par contre je me souviens qu’on a couru chez nos voisins pour l’annoncer à nos amis de 8 et 5 ans, et notre mère nous a couru derrière pour nous empêcher de le faire xD

    Sinon je pense pas que je ferai vivre le Père Noël quand j’aurais des enfants…

    Et puis même, s’offrir des cadeaux pour Noël, je suis pas fan, je préfère le faire parce que j’ai envie, quand j’ai envie, et à la personne à laquelle j’ai envie de faire un cadeau, et non par parce que Noël m’oblige à le faire. Offrir des cadeaux aux enfants, oui, mais pas 30 cadeaux ; un ou deux dont ils auraient rêvé toute l’année (et pas eu à un anniversaire), je pense que c’est largement assez.

  • jenck

    cette annonce reste très dure, comme dans dautres témoignages dans les commentaires, et je m’étonne que certains parents ne s’y prennent pas avec douceur. Surtout si l’enfant y croit encore lui-même. Si l’enfant a un doute là on décide ou non de raviver encore quelques temps le mythe, tout dépend de chacun, mais briser un rêve brutalement c’est pas sympa >< j'y ai cru jusqu'en 4e et je m'y accrochais comme aux oeufs de paques malgré les dires autour de moi

    Mentir c'est pas chouette mais parfois ça vaut le coup. Ici pour émerveiller les enfants autour d'un même personnage comme on les laisse rêvasser de princesses sans leur dire la réalité des faits. Laissons-les grandir à leur rythme, croire ce qu'ils veulent (et surtout éviter de leur balancer de but en blanc "X n'existe pas") vu que certains croient en des religions et qu'on vient pas tous les blâmer pour autant, et offront leur ce mensonge pour justifier en partie la magie de noël (si on sait que ça vient des parents, avouez qu'on en vient à "banaliser" cette fête comme un anniversaire : juste une occasion de réunir de la famille et des amis autour d'un bon repas fait pour l'occasion. Mais ici c'est un anniversaire commun à tous qu'on a agrémenter de petits rituels eux aussi plus ou moins communs aux familles) voilà !

  • C’est vrai que je me pose des questions sur le fait de faire croire aux enfants que le père noël existe. Moi je me souviens que quand je l’ai appris, je n’étais pas tellement triste, j’étais surtout dans l’incompréhension. Pourquoi m’avoir fait croire qu’il existait ? Dans quel but ? Surtout que comme tu le dis dans ton poste, les parents nous rabâchent tout le temps qu’il ne faut pas mentir. Mais en y réfléchissant, peut-être que croire au père noël joue un rôle dans la construction de l’enfant…
    En tout cas ton poste m’a bien fait rire et m’a donnée envie de redevenir une enfant ^^

  • José

    Moi, j’ai un oncle qui m’a dit un 24 décembre : tu veux voir le père Noël en slip et j’ai vu mon grand père.
    Je n’ai pas été trop choqué car j’avais vite compris que c’était mes parents.

  • Toper

    Je pense pas y avoir vraiment cru. Je me souviens avoir entendu les escaliers grincer quand j’avais 5 ans (je crois) et c’est là que j’ai compris que c’était mon père.
    Mais à contrario, j’ai cru plus longtemps à Saint Nicolas (notamment car je l’ai vu arriver sur son bateau dans le port de Rotterdam l’année d’avant).

  • Pour ma part, je ne regrette absolument pas d’avoir cru au Père Noël ! =)

    Je l’ai appris à mon arrivé de CP, car je demandais à mes parents pourquoi chaque Père Noël que je voyais était tous différents ! Alors, mes parents m’ont demander ce que j’en pensais, et déduction par déduction, ils m’ont préparé un peu pour me le dire, et ils m’ont dit la vérité ! ^^
    Oui, ça fait mal… pendant quelques heures ? Quelques heures seulement contre six ans de pure magie ! 🙂

    Plus on grandis, plus on se rend compte que le monde n’à aucune magie, que tout tourne selon les lois de physique.. Bref, c’est la réalité..
    Un enfant qui grandis sans croire au Père Noël ne sera pas malheureux, mais c’est dommage de lui privée de cette magie ! Il n’y a pas que l’histoire des cadeaux qu’on offre, c’est même le fait de voir le Père Noël costumé dans un marché et d’être émerveiller par cela car on croit voir le vrai !

    Il y a mensonge et mensonge. Je n’aime pas mentir, et encore moins qu’on me mente, mais pour rien au monde je reviendrai en arrière et vivre une enfance auquel je ne croyais pas au Père Noël..

    Le vrai problème, c’est la façon de dire la vérité, en soit c’est pas le « Mensonge » si on peut appelé ça comme ça car j’suis pas tout à fait d’accord avec ce terme pour ce genre de situation, mais c’est surtout la révélation qui doit être préparé et bien faite. Dire à un gamin : « Ah ben le Père Noël n’existe pas », c’est nul. Par contre, attendre que son enfant se pose des questions, qu’il commence à raisonner et à douter, c’est là qu’on peut discuter avec lui et essayer de faire un jeu de déduction. Quand un enfant comprend par lui-même progressivement, il n’aura pas toutes ses illusions brisée d’un coup par rapport à d’autre qui vont l’apprendre d’un seul coup brute alors qu’ils y croyaient à fond.

    Si on fin, prudent et qu’on attend le bon moment, alors l’enfant n’aura pas vraiment de douleur par rapport à cette légende, et au contraire aura d’excellent souvenirs de ce moment baignée de magie qui nous ai maintenant inaccessible pour les personnes comme nous ! ^^

  • Hahaha, j’étais à la place de ta voisine mais sauf que c’était une cousine. Elle l’a appris de ses parents et a couru vers moi pour me l’annoncer. Bien sûr, je ne l’ai pas cru au début mais j’avais des doutes du coup, j’ai fait semblant de dormir quand on me l’a demandé ….je gardais un oeil ouvert et là, patatra, j’ai vu les parents placer les cadeaux :/

  • c’est simple , mes parents soutiennent encore aujourd’hui que le père noël existe et que ce n’était pas mon père qui était déguisé , ils ont laissé planer le doute encore et encore et aujourd’hui mêmes si je sait que c’était mon père à chaque fois le fait de laisser planer le doute dur comme fer ça alimente l’effet . Bon aujourd’hui à 35 ans faut pas déconner par contre je pense que pour lui c’était un plaisir de ce déguiser et de jouer la comédie , il a toujours été très théâtrale , je l’ai vue avec les petits cousins

  • Camille

    Terrorisée par le père Noël mes parents m’ont dit qu’il n’existait pas dès mes 3 ans (en me faisant promettre de ne rien dire à ma soeur !). J’ai été hyper soulagée d’apprendre ça apparemment !

  • juju94380

    je me souviens quand j’étais petit,on recevait la famille chez nous.
    au moment de poser les cadeaux sous le sapin,notre oncle Philippe(Philippe! espèce de salaud! je sais où tu te cache! X) fallait que je la sorte^^’)nous emmenais à l’étage pour que l’on puisse voir le Père Noël arriver,tandis que les oncles et tantes et papa mamans posaient les cadeaux sous le sapin et ensuite nous disais: »le Père Noël est passé! »
    et on descendaient comme des dératés
    cela a durer au moins 4 ans de la même manière.
    après ils n’ont plus recommencer car je pense qu’ils se douteraient qu’on allait comprendre que c’était pour de faux.

    le jour où j’ai arrêté d’y croire…je devais avoir 12 ans.
    mais je me fais une exception:
    à chaque mois de Décembre, je croirais au Père Noël jusqu’au 25 à 00.30
    après voila.

  • Cindy

    Coucou Yatuu 🙂
    Je me souviens très bien du moment où j’ai appris que le père noel n’existait pas. C’était en classe de moyenne section, dans les premiers jours. A l’époque, les salles de classes étaient organisées par groupe de table, de 6 enfants. Le tout premier sujet de conversation qui a été posé par le groupe d’enfants auquel j’appartenais, était « le père noel n’existe pas ». Je me souviendrais toujours de ce petit Jordan qui demandait à tout le monde si on croyait ou non au père noel, et si tu avais le malheur de lui répondre « oui » tu étais vu comme un bébé. C’est assez drôle parce que, à cette époque on devait tous avoir maxi 3/4ans, on était encore des « bébés » ahah. Pour faire bien devant les autres, j’ai dit que j’y croyais pas, mais au fond de moi j’étais affreusement déçue. Pour moi, si les autres enfants disaient d’eux même que le père noel n’existait pas, c’est ce que c’était la vérité. Et c’est ainsi que j’ai testé le plan « surprendre le père noel quand il pose les cadeaux », malheureusement ma maman était debout (bien sur en y repensant, en toute logique), et m’a reconduit à mon lit. Ma maman m’expliquait petite, qu’elle transmettait nos listes au père noel, et qu’ensuite il allait dans les supermarchés, et ça je trouvais ça super étrange.

    Je pense, que c’est chouette de croire qu’il existe une personne « sage » qui dépose des cadeaux pour les enfants. C’est le côté magie, inconscience qui est joli. Je suis également d’accord que mentir à un enfant c’est pas cool, mais au final, tôt ou tard, l’enfant découvre par lui même, et avec le recul, on leur en veux pas aux grands d’avoir voulu nous faire rêver 🙂

    Joyeux noel à toi Yatuu ^^ ♪

    Cindy

  • Héloïse

    Bien d’accord avec toi ! La magie de Noël ne réside pas dans le mensonge du père Noël… Nos enfants n’y croient pas et ça ne les empêche pas d’être super heureux et excites d’être bientôt le 25 ! Ils participent à l’achat des cadeaux et à leurs emballages, ils savent qu’à Noël on offre un petit truc à ceux qu’on aime. Mais surtout qu’on passe du temps en famille ❤

  • Elenji

    J’ai appris que seuls les petits croyaient encore au père Noël par le biais de mon cousin Nicolas ( en plus CE prénom) alors j’ai fait la blasée Ben je le savais juste je croyais que toi non pfff… et j’ai repensé tout ça à l’abri, du haut de mes six ans je crois…
    zéro traumatisme sur ce sujet lol…
    Du coup, quand mon fils a posé LA question, je lui ai dit qu’il devait choisir ce en quoi il voulait croire ( je vais ptet me faire huer pour ça mais: ) comme croire en Dieu, que c’était personnel, mais qu’il devait respecter aussi ceux qui y croyaient ou pas sans vouloir le leur imposer…
    après, à chaque téléfilm de Noël, j’y crois…

  • Mithrandir

    Hello yatuu, moi comme beaucoup j’en ai parlé avec les copains et on a fini par se dire que c’était pas possible. Du coup j’ai demandé à ma mère qui m’a dit que oui il existait pas. Je m’en doutais fortement donc ça m’a vraiment pas choqué.

    Je trouve que c’est une sorte de passage à l’age adulte, le moment où tu arrête de croire tout ce qu’on te dis.

    Je sais pas trop ce que je ferai avec mon futur enfant.

  • Anon

    Noël, il y a un avant et un après.

    Pour ma part, je n’ai pas trop de souvenir de ce moment qui aurait pu être traumatisant. À moins que mon subconscient ait voulu l’oublié…

    Enfin… rien n’effacera pas ces moments où mes parents, ma grande soeur et moi nous promenions dans les rues de Paris pour voir les marionnettes bouger dans les vitrines avant de finir par une glace. Cela restait le meilleur moment de l’année. Et bien évidemment les cadeaux que l’on a guetté pendant des jours.

    Le même parcours. Chaque année. Pendant un certain temps. Avant de savoir que cela était dur pour mes parents de réunir l’argent pour ça. Mais là où je trouve de positif dans tout ça : C’est que l’on m’a appris à offrir des choses aux gens alors que dans mon pays d’origine cette notion n’était pas vraiment dans nos mœurs.

    Maintenant, Noël reste pour moi une fête pour se réunir et mangeeeeeer ! =D

  • Sev

    Pour moi, ça n’a pas été un choc. Ce soir là, j’ai entraperçu les adultes vider les placards des cadeaux et j’ai compris. Mais ça n’a pas changé grand chose à la fête de Noël, c’était toujours aussi chouette et on devait toujours attendre minuit pour avoir les cadeaux, ça restait un super moment en famille. À présent j’ai trois enfants, on leur a fait croire au père Noël et le jour où l’un deux à eu des doutes on a répondu à ses questions. Ben
    … Ils y « croient » encore, ils aiment bien tout ce qui entoure ce moment et finalement, c’est ça l’important, plus que le père Noël. On est ensemble, on fabrique la magie de Noël . Joyeux Noël Yatuu!

  • bloup

    De mon côté mes parents me l’ont dit, de peur que je passe pour une idiote à l’école face aux autres, et j’en ai chialé :
    Raison très pratique et concrète : Si c’est pas le père Noël qui apporte les cadeaux, c’est pas gratuit !
    Après quoi je n’allait plus oser rien demander (oui pour moi le truc sympa c’est que c’était gratuit…) Je trouvais ça super cool qu’on puisse se lâcher sans que l’économie du ménage en patisse (oui alors il parait que c un raisonnement bizarre à 5 ans, mais bon, c’est terre à terre quoi :D)

    De nos jours, avec internet, je vois mal comment les enfants peuvent y croire encore ! (Y a des pubs partout, tout le temps, dans la rue, sur le net, les magasin sont ouverts avec des soldes en gros sur les jouets, enfin je sais pas moi, quand je vois mes neveux aller sur youtube à 2 ans, j’ai du mal à voir comment c’est encore possible 😀

    (Et comment vous expliquez les pères Noël au super marché ? j’ai entendu les gamins dire « oh, un faux père Noël », mais du coup, quel intérêt ? (d’ailleurs il se faisait chier faute de client :))

    Pour le côté mensonge, ça m’a pas choqué (peut-etre parcequ’ils me l’ont dit eux-même, je ne me suis pas sentie trahie, c’est une jolie histoire)
    Par contre la personne qui dit qu’elle a grandi sans sans se sentir lèsée, me semble un argument en faveur de faire pareil ? (Je n’y ai pas réflechi, ce qui me choque c’est qu’à un ou 2 ans les gosses aient soient déjà pub addict et bourrés de jouets gadgets… au lieu d’avoir un truc simple pour le principe. En plus, ils réalisent pas, jouent pas avec et on perd l’esprit de Noël (retrouvaille sympa en famille ! Gamine je pensais aussi, en voyant les photos des Noël de 1, 2, 3 ans, que je m’en souvenais pas et qu’il aurait mieux valu économiser alors pour m’enfiler plus après :D)

  • Miomiotte

    Une amie m’a dit « Il n’existe pas ! » alors que j’avais 6 ans. Ca a été un très gros traumatisme pour moi aussi, et j’en ai énormément voulu à mes parents de m’avoir menti (alors que paradoxalement, ils m’ont dit que le Père Noël, comme Dieu, on pouvait y croire ou ne pas y croire. J’y ai encore cru environ 6 ans après ça, parce que je voulais y croire). Pour Dieu, ils m’avaient vraiment laissée choisir si je voulais croire ou pas, alors pourquoi m’avoir menti pour le Père Noël et ne pas me l’avoir dit que c’était comme Dieu, hein ?
    J’ai fini par m’en détacher petit à petit, non sans peine, et c’est resté un sujet sensible très longtemps.
    Même si j’ai pour principe de ne pas reproduire ce qui m’a peinée/déçue enfant, surtout pas, je pense que c’est la seule chose pour laquelle je ferais une exception. Parce que même si je ne crois plus au bonhomme en rouge, je crois toujours en la magie de Noël dur comme fer. Et je pense que le Père Noël est un moyen de faire entrer les enfants dans cette magie, qui sinon est trop abstraite. C’est pour ça que je le dirais à mes enfants. Quand ils me poseront la question je leur répondrai qu’on peut croire au Père Noël ou ne pas y croire, et que si on ne l’a pas dit avant, c’est pour mieux leur faire comprendre la magie de Noël, tout simplement. De la même manière qu’on commence par compter sur les doigts avant de compter avec les chiffres : parc que c’est plus facile à apprendre en se basant sur du concret, même si les chiffres ne sont pas des doigts ! Et il ne faut pas le dire aux autres enfants, car s’ils croient que le Père Noël existe, c’est parce qu’ils ne sont pas encore assez matures pour connaître la vérité (et ceux qui croient qu’il n’existe pas et que rien n’existe, leur vie est triste, c’est tout !)

  • Luxy

    Coucou Yatuu ! Merci pour tes supers histoires, c’est toujours un plaisir énorme que de les lire 😀 (quand est-ce que tu passes à Bordeaux o:) ? )

    Moi, comme beaucoup, ce fut le plus gros drame de ma vie : resté à pleurer dans ma chambre tout le reste de l’après-midi. Littéralement.
    Après, je reste heureux d’y avoir cru et cette fête reste un bonheur sans nom 😀

    Ce qui m’a le plus surpris, c’est ce que les parents m’ont racontés récemment : le Père Noël, j’y croyais plus dur que du fer !
    Mes potes du CM2 avaient beau me dire que c’était faux, j’y croyais.
    En aidant les parents à décharger les courses, je tombe sur des jouets, j’ai dit de moi-même : « Ouaaah ! Vous aidez le Père Noël pour la distribution ! Trop fort ! »
    J’ai beau avoir trouvé des cadeaux cachés dans une armoire, je doutais un peu, mais je m’efforçais d’y croire !

    Ma foi, c’était le Père Noël ! Je comprends mieux la phrase de Clive Staples Lewis (merci Wiki) : « Il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir, surtout quand ce qui est à voir ne peut être vu qu’avec les yeux du cœur ».
    C’est violent la foi ‘-‘ .

  • Vert Citron

    Je ne me souviens pas vraiment du moment où j’ai compris qu’il n’existait pas. Je me souviens de mon grand-père déguisé qui rentrait dans la maison pour nous apporter nos cadeaux, après que les adultes nous aient dit d’aller nous cacher. C’était magique ! Et quand j’ai compris qu’ils se mettaient en quatre pour ça, je les ai encore plus aimé. Cela me donnait l’autorisation de grandir avec la passion du merveilleux. J’ai même été fière de perpétuer la tradition avec mes petits frères chéris.

    Bon… Je me souviens aussi qu’en CE2 j’ai boxé un garçon qui m’avait dit que le Père Noël n’existait pas.
    Je ne me souviens pas de ton prénom, mais si tu lis ce message :

    Sorry ^^’ Apparemment tu avais raison.

    Joyeux Noël Yatuu ! Merci pour ces dessins, c’est magique et c’est bien réel !

  • Maxime

    Coucou!
    Bah pour ma part, je l’ai découvert tout seul peu de temps avant noël et du coup le jour de noël ma mère m’a pris à part et m’a dit qu’effectivement il n’y en avait pas etc… Mais elle m’a demandé de continuer à faire comme si pour ma nièce, qui a ce moment la était encore petite! J’avais 6 ans je crois quand je l’ai découvert ^^
    Et bien sur, j’ai fait semblant! 🙂 J’avoue que j’étais un peu déçu mais bon, j’avais compris le pourquoi.

  • Lulu

    Un jour à la cantine, un de mes camarades de classe à balancer à tout le monde que le père noël n’existait pas et que c’était les parents qui achetaient les cadeaux. J’ai essayé de lui tenir tête puis ça s’est transformé en pugilat général quand les enfants ont commencé à se la jouer team « I ❤ père noël » et team « c’est un gros mensonge ». En rentrant chez moi, j’en ai parlé à mes parents qui m’ont dit que ce mioche voulait juste faire son intéressant. Mais ils ne m’ont pas donné plus d’explications que cela. Plus que remuée par toute cette histoire, j’ai attendu après minuit le soir du réveillon et je me suis faufilée hors de ma chambre pour descendre doucement les escaliers qui donnaient sur le salon. Et c’est là, assise sur ma marche, que j’ai appris l’horrible vérité en voyant mes parents déposer eux-même les cadeaux au pied du sapin.

    Autant vous dire que je tirais la gueule le lendemain matin.

  • Gabyby

    En fait mes parents ne m’ont jamais fait croire que le père Noël existe puisque pour eux aussi ça signifie mentir et mentir c’est pas bien (merci sherloc -_-‘)

  • Pour ma part, j’y ai cru très tard, jusqu’à mes 8 ans. Quiconque avait le malheur de nier l’existence du Père Nono dans la cour de récré subissait mon ire. Ma preuve ultime? Jean-Pierre Pernault himself l’avait dit dans son journal, à grand renfort de reportages sur le vieux monsieur répondant aux lettres dans son chalet lapon, ou escaladant une barre HLM près de chez moi. Bref, j’étais indéniaisable. Jusqu’au jour ou ma maman m’a demandé, quelques jours avant Noël, si je voulais voir la cassette du Roi Lion. j’ai rétorqué que c’était impossible, je l’avais commandée au Père Noël. Et là, ma mère m’a tout avoué (elle devait se dire que 8 ans ça commençait a bien faire). Résultat, j’ai pleuré deux minutes, et hop, oublié Santa. C’est l’histoire de la vie.

  • Charlotte

    Pour ma part je ne me souviens pas quand j’ai appris ou compris que le père noël n’existait pas, alors ça n’a pas été un choc 🙂
    Mais cette année c’était le premier Noël où on expliquait le père noël à ma petite nièce et c’était vraiment mignon de la voir mettre ses chaussons sous le sapin, et elle m’expliquait que le père noël allait arriver par la cheminée pour mettre des cadeaux (d’ailleurs elle ne voulait pas qu’on fasse de feu dans la cheminée parce qu’elle avait peur que le père noël se brûle :D). Donc c’est quand même mignon et pour un mensonge c’est pas le pire 😀
    Par contre une fois que t’as pigé qu’il existe pas y’a un autre problème: toi aussi tu dois faire des cadeaux…. 😀

  • D.

    Moi c’est une copine qui m’avait dit que le père Noël n’existait pas quand j’avais 6 ou 7 ans. Du coup pendant 11 mois de l’année je n’y croyais pas et en décembre je préférais dire que le père Noël allait passer parce que s’était plus chouette que juste tes parents qui t’achètent des cadeaux.
    En plus on attendait jamais le matin ou minuit, mon père faisait du bruit à un moment du repas et disait : « je crois qu’il arrive, vous entendez le bruit ? Allez vite vous cacher ! ». On courait vite dans notre chambre avec nos grand parents, on ne faisait pas un bruit en essayant de l’entendre ou alors on montait chez mon oncle voir si il était déjà passé. Et quand on revenait le salon était inondé de cadeaux.
    Un jour ma mère en a eu marre de cacher les cadeaux et les a juste mis sous le sapin au fur et à mesure qu’elle les achetait.
    Du coup pas de traumatisme, mais il faut dire que j’inventais tout le temps des mondes imaginaires, je préférais les histoires au monde réel et encore après je disais « Merci père noël » à ma mère.

  • Marion

    Bonjour Yatuu et bonne année !
    Mes parents ne nous ont jamais fait croire au Père Noël, à mes frères et soeurs et moi. Je crois que j’ai toujours su que c’était les parents, la famille… surtout qu’on avait les cadeaux de nos parents le matin de noël, puis ceux de la famille d’un côté un peu plus tard, puis de la famille de l’autre côté un autre jour… J’ai toujours identifié mon oncle Yves déguisé en Père Noël pour nous donner nos cadeaux, je crois que c’est lui que ça amusait le plus ! Pour autant, je n’ai pas l’impression d’avoir manqué de quelque chose.
    Je me rappelle très bien d’avoir vu un garçon de ma classe (au CP ? CE1 ?) pleurer à chaudes larmes le jour où un autre gamin bien intentionné l’a mis au parfum. C’est ce chagrin qui m’a choquée ! = de mentir à un enfant qui aura ensuite du chagrin. Du coup, avec mon mari, nous étions d’accord, nous n’avons jamais fait croire au Père Noël à mon fils. C’est l’école, les autres adultes qui lui ont fait croire ! J’avoue que cela m’a bien agacée, il ne savait plus ce qu’il devait croire, et j’avais l’impression qu’on lui bourrait le mou avec ça.
    Maintenant (il a 7 ans) il a très bien compris que le père noël n’existe pas, il est tout heureux de préparer des cadeaux à son niveau (des dessins 🙂 ), il voulait même m’aider à emballer mes cadeaux – pas les cadeaux pour lui bien sûr. Le soir de noël on a posé tous les trois ensemble les cadeaux à côté de nos souliers. Il était tout fier de le faire avec nous, c’est même lui qui a distribué les cadeaux aux bonnes chaussures !
    Donc voilà, à mon avis la magie de noël ce n’est pas que le père noël, c’est tout ce qui va avec : décorer la maison, le calendrier de l’avant, les retrouvailles en familles, les cadeaux à ceux qu’on aime…

  • Altariah

    Un jour, alors que les cadeaux avaient auparavant toujours apparu « mystérieusement » pendant la nuit, j’ai vu mes parents déposer des paquets au pied du sapin.

    Comme ça, en pleine journée, le 24, dans le plus grand des calmes.

    Quand j’ai demandé à ma maman si c’était de la décoration, ou si elle faisait ça pour aider le Père Noël, elle a vaguement acquiescé et je me suis contentée de ça.
    Mais le lendemain, au matin, je me suis rendue compte que c’étaient exactement les mêmes paquets qui nous attendaient sous le sapin.

    Et là je me souviens super bien, j’ai dit « Ah ben le Père Noël existe pas en fait ».
    Et on a ouvert les cadeaux ^^

    Dans mon cas ça n’a pas été traumatisant du tout, parce que je n’y croyais pas dur comme fer non plus.
    Mes parents m’avaient toujours parlé du Père Noël, montré des dessins animés, raconté des histoires…
    Oui, des histoires.
    C’est tout 🙂

    Au final je trouve que j’ai été hyper bien lotie, en fait ! Je me souviens avoir adoré Noël et son ambiance, sans pour autant passer par la case « destruction d’enfance ». J’aimais l’idée du Père Noël mais j’ai su accepter que ça ne serait qu’une histoire ^^

    Dans ma famille, il y a des enfants qui y croient et chaque année je fais une gaffe sur le sujet, et on me regarde mal.
    Pour ma part je ne suis pas super à l’aise avec l’idée de faire croire aux enfants dur comme fer à cette histoire. En même temps, « la magie de Noël » c’est un peu un concept qui m’échappe donc quand on me rétorque ça je comprends pas vraiment ^^
    Je ne vois pas en quoi c’est « magique » d’entretenir un mensonge et que tout se brise de toute façon au moment où l’enfant découvre la vérité… Autant tout dire dès le départ .-.
    (Pis j’aime pas avoir à faire attention à ce que je dis pour quelque chose comme ça haha ^^)

  • youyou

    Ma voisine me l’a annoncé comme toi tu l’as fais. J’ai donc verifie ds le placard et j’ai vu les cadeaux. Ensuite ils m’ont barratine pr que je monte 5min ds ma chambre et 5min plus tard, le père noël etait passé. J’étais fixée. Pr la tite souris ils publiaient la pièce sur la table de nuit. Bref ça m’a pas traumatisé car ils ne savaient pas mentir. Par contre, j’ai galéré jusqu’à 10 ans car ma nourrice avait une fille d mon âge et j devais mentir devant elle car elle y croyait. On envoyait meme des lettres au pere noël et on obtenait une réponse. Je me disais que ct vraiment une mascarade attrape nigaud. J me sentais forte du coup de savoir avt les autres !

  • Je devais avoir 5 ans quand mon grand frère me l’a dit. Je ne voulais pas le croire alors quand ma mère m’a dit que c’était vrai, je lui ai demandé pourquoi elle me disait que le père Noël existait et elle m’a répondu « c’est pas plus beau de croire au Père Noël ? ça rend Noël magique. »
    J’ai été choquée vu que je me rappelle que mon frère m’a sorti ça méchamment, mais Noël reste une période magique pour moi (et j’ai 28 ans lol). ^^

  • Kalli

    J’arrive après la bataille (mais apparemment je ne suis pas la seule ^^). J’ai vécu ça un peu comme toi, je me souviens encore aujourd’hui du sentiment de trahison que j’ai ressenti à l’époque… Alors je me suis promis de ne pas faire la même chose à mes enfants. De fait, dès que ma fille a été en âge de comprendre (vers 2 ans), je lui ai explique que le père Noël n’existait pas vraiment, mais que c’était comme les fées ou les sorcières de ses livres, et qu’elle avait le droit d’y croire si elle en avait envie. Le faire de le dire ouvertement peut paraître un peu rude, mais en fait c’était en réaction aux très intelligentes remarques des gens qu’on croisaient un peu n’importe-où et qui expliquaient très sérieusement à ma fille qu’elle devait être sage sinon le Père Noël ne passerait pas… Elle en était complètement flippée la pauvre :/ Donc j’ai préféré expliquer que dans notre famille, on se fait des cadeaux à Noël parce-qu’on s’aime, peu importe qu’on ait été très sage ou pas. Et ce qui est chouette c’est que ça lui permet de participer à sa manière, en faisant un dessin ou autre, sans se dire « mais pourquoi je dois faire un dessin si c’es le père Noël qui fait les cadeaux »
    Ca n’empêche pas de garder la surprise des cadeaux, et la magie de la découverte au réveil ^_^. Et la magie tout court : cette année, elle a 6 ans, et elle a décrété qu’elle y croyait, nous a raconté qu’elle l’a rencontré, l’a aidé à remettre les cadeaux qui étaient tombés de son traîneau… Pas de soucis de ce côté là .
    Et nous feront pareil avec son petit frère 🙂

  • MerlinMerlin

    Mes parents restaient très évasifs, si on posait des questions, ils nous répondaient par d’autres questions du type « et toi t’en penses quoi ? » et comme on avait de l’imagination, ça a marché pas mal. Ils nous ont dit la vérité quand on leur a posé clairement la question.

  • Clara

    Coucou
    Je ne te suis pas depuis longtemps et j’adore déjà le style de tes dessins et de la façon d’écrire
    Pour moi j’y ai cru très longtemps, je crois jusqu’à 10 ou 11 ans, ma mère m’a dit un jour ( suite à une conversation de Noël et du pépère)  » mais tu y crois toujours, mais Clara t’a passé l’âge, comme même  »
    -Ah bon c’est vrai, oh moi j’aime bien savoir que le père Noël y vient m’apporter mes cadeaux, pff…
    Et encore je ne croyais pas ma mère pendant 1 ou 2 mois
    J’avais oublié cette histoire jusqu’à ce que je lise ton article qui m’a fait retomber en enfance
    Merci pour ce partage et tes jolis dessins qui me donne le sourire
    Des bisettes
    Clara

  • Steffie Camille PG

    vers 6 ans je suis tombée par hasard sur le JT en décembre et j’ai vu des enfants africains en grande difficulté.
    J’ai donc demandé à mes parents « mais pourquoi le père Noel il leur apporte pas des cadeaux? » .
    mes parents ont du avouer.
    Depuis j’ai eu deux filles et je leur explique que le père noel est un personnage par contre elles savent qui leur a offert les cadeaux et c’est agréable de voir leur reconnaissance directe (et même quelques mois après : « oh ça c’est un cadeau de mamie »)

  • amoliane

    Bonjour !

    Je suis en train de dévorer ton blog que j’ai découvert grâce à Maliki. ^^ Très beau travail !
    Et tu poses ici une question que je me suis posée aussi et que je me pose encore.

    Je suis maman maintenant. J’ai une fille de 3 ans et un fils de 7 mois. Pour ma fille, on avait décidé de ne pas raconter d’histoire de père-Noël. Noël était une fête pour laquelle on offre des cadeaux aux gens qu’on aime, point barre. Parce que c’est déjà super comme concept et qu’il n’y a pas besoin d’un vieux pervers pour que ça le soit. Mais on ne maîtrise pas ce que les autres disent. Donc c’est l’entourage qui a parlé du père Noël à ma fille et qui lui a raconté la « légende » comme une vérité absolue. Et là, le problème se pose. Ma fille me parle de Noël et me demande pourquoi elle ne peut pas voir le père Noël. Perso, je ne lui ai jamais parlé de ce type ! Mais qu’est-ce que je lui réponds ? Alors, voilà, prise au dépourvu, j’ai répondu les bobards habituels. Et je m’en suis voulue. On verra pour le Noël qui arrive ce qu’on lui dit. Je suis toujours prête à la faire rêver, à lui raconter des histoires et l’emmener dans un monde de fées et de lutins. Mais ce sont des histoires, des jeux, et la différence est claire ! J’aimerais que le père Noël soit aussi un personnage de ces histoires-là, qui existe uniquement dans un monde imaginaire. Mais je pense qu’on s’adaptera à ce qu’elle dit, à ce qu’elle demande, pour la faire rêver à la hauteur de ses envies. Et si elle veut croire que c’est vrai, un moment, parce que peut-être que c’est cool de s’imaginer qu’un inconnu te fait des cadeaux au lieu de savoir que ce sont tes proches, alors on la laissera croire. Mais je préfère toujours placer ça dans le cadre « histoires et légendes » et lui dire aussi la vérité. Parce que quand elle reçoit un cadeau génial, c’est con qu’elle ne sache pas qui a eu la bonne idée !

  • Salut Yatuu !
    Je me souviens que j’avais très mal réagis. Surtout parce que j’étais allée en Laponie voir « La maison du Père Noël » quand j’avais 6 ans. Difficile de ne plus y croire quand tu en as la preuve car j’avais vu le Père Noël là-bas (et c’est le vrai ! J’entends par là que dès que l’on est arrivé devant lui, il nous a parlé finois et comme il a vu qu’on avait pas compris et qu’on s’était parlé entre nous en français, et ben il a direct enchaîné son discours en français, sans bronché, et sans accent. C’était impressionnant pour moi) Quand mon père m’a dit la vérité j’ai été très en colère contre lui et je le suis restée très longtemps.
    Du coup je comprends ta réaction. De plus, dès que je suis retournée à l’école, j’ai dit à toute ma classe, et a qui voulait l’entendre, que le Père Noël existait et que je l’avais vu de mes propres yeux en Finlande. Et que j’avais les preuves en photos.
    Assez incroyable comme histoire ! ^^

  • LN

    J’ai compris que le Père-Noël n’existait pas quand j’ai été en âge de reconnaître la voix de mon papi derrière la barbe blanche. De plus, chez les grands-parents, on avait trouvé les habits du Père-Noël dans leur chambre xD Comme on était toujours super heureux en famille, je ne me souviens pas avoir été hyper déçue, sur le coup. Pour la petite souris, sûrement que les parents ont du en avoir marre de donner des sous juste pour une dent tombée (on était 5 enfants)… Ou parce qu’on perdait les sous…

  • Dans une partie de ma famille on disait que le père noël donnait l’argent aux parents pour qu’ils achètent les cadeaux parce que le père noël n’avait pas le temps de passer dans toutes les maison, avec en plus des fois que le père noël dans les magasins c’est pas le vrai et que le vrai est en Laponie mais il est trop occupé pour venir voir tout le monde dans les magasins avant noël donc il demande de l’aide à des amis qui font comme si ils étaient lui. Au moins avec cette technique ça « protégeait » de pas mal de trucs :’)

  • BouleDeChat

    Bonjour Yatuu !

    Je suis carrément à la bourre, je découvre juste ton blog grâce au strip sur celui de Maliki… Mieux vaut tard que jamais dit-on ! ^^ » » »
    Bref, ce strip m’a bien fait rire car moi c’est effectivement ma voisine qui me l’a annoncé lorsque ses parents lui ont dit… x)
    Traumatisée pendant quelques heures, et puis finalement quand j’ai compris que j’aurais toujours les cadeaux c’est passé !

    Enfin, bonne continuation bonnes fêtes de fin d’année laaaaaargement en avance ! =D