(Français) Les garçons c’est nul ?

278-ok

Share Button

21 Comments

  1. Dis-lui que pour le concevoir son enfant, il en faudra un de garçon 😀

  2. Ahaha!
    C’est terrible à entendre.
    Quoique chez certains parents ça devient vrai avec une éducation genrée dont ils ne se rendent pas compte eux-même: on dira plus facilement à une fille “tais-toi, arrête, reste calme” qu’à un garçon à qui on trouvera des excuses comme “c’est un garçon, qui aime bien châtie bien, il se défoule”.

    Si j’avais des enfants, je ne sais pas si je m’en sortirais vraiment, mais j’essayerais au maximum de ne pas en faire “LA fille” ou “LE garçon”, c’est vraiment les coincer dans des rôles.

    • Bob L'éclair

      11 agosto 2015 at 09:55

      Donc en fait tu commentes la maternité/paternité sans en avoir l’expérience, tu mets du “genré” pour que ça rentre bien dans les cases novatrices que tu viens de découvrir ?
      J’ai un fils et une fille, éduqués tout pareil et – oh , surprise ! – la fille est calme et le garçon court partout et est bagarreur (alors qu’on ne le laisse pas faire).
      C’est bien joli de vouloir détruire les stéréotypes, de faire la morale quand on ne se base pas sur son expérience mais sur ce que ceux qui ont tout compris on dit mais si c’est pour créer de nouveaux clichés, c’est crétin.

      • j’ai pas d’enfants (je suis encore étudiante), mais pour avoir travaillé 3 ans dans une maternelle, je peux dire que tu as raison. Cette nouvelle mode qui dit d’oublier le genre, je trouve ça pathétique, déjà à 2ans, les garçons sont naturellement plus actif et au contraire les filles repètent les gestes de leur maman avec des poupées et la dînette.

        • Personnellement, je crois que ça dépend de la personnalité tout court. Je n’ai jamais vu un enfant plus calme que mon frère quand il était petit. Il détestait bouger, les batailles et compagnie. Il préferait jouer bien calme et surtout regarder / lire ses petits livres. Ma petite soeur, au contraire, était une vrai tornade. Incapable de tenir en place. Mon fils est un juste milieu. À ses heures hyper bagareur et actifs et à ses heures super calme. Il préfère, lui aussi les activités calme comme la lecture en général et oui il m’immite énormément, joue “à la poupée” avec ses peluches et tout.
          Je suis d’accord avec le fait qu’il faiut arrêter de stéréotyper les genres et de plutôt faire avec la personnalité de chacun. C’est vrai que beaucoup de parents forcent les enfants dans le moule de leur genre. Je ne dis pas tout le monde, mais plusieurs.

        • “Cette nouvelle mode qui dit d’oublier le genre, je trouve ça pathétique”
          “les filles repètent les gestes de leur maman avec des poupées et la dînette.”

          Mais LOL, tu t’es relue ? Donc si c’était le père qui s’occupait de la maison et du petit dernier, il se passerait quoi selon toi ? 🙂

          Ouais donc tu prouves bien que l’éducation fait la différence (où comment se tirer une balle dans le pieds).

  3. Effectivement, on est pas sortis de l’auberge avec ce genre de préjugés qui circulent ^^’
    Et en plus je raconte pas si elle veut plusieurs enfants : faudrait une chance de cocu pour avoir que des filles xD

  4. Un modèle qui se reproduit en effet… Pour commencer, arrêtez de peindre les chambres en bleu ou en rose, peignez-les donc en blanc, symbole d’innocence et de pureté, avec une bonne palette de couleurs à disposition qu’ils fassent eux-mêmes leurs traces et développent leur créativité (bah oui, un mur c’est fait pour être gribouillé et perso la tapisserie bleue de mon enfance a vite été arrachée par lambeaux par mes petites mains). On aura peut-être plus de Yatuu (filles et garçons).

  5. Fait gaffe, tu vas t’attirer les pro du gender contre nature-han !

  6. Ah bah moi c’est l’inverse, je voudrais plus un petit garçon qu’une petite fille, allez savoir pourquoi… XD

    Après si on veut un enfant, il n’y a pas à discuter sur si on veut un garçon ou une fille… Si la nana elle tombe enceinte et qu’elle découvre que c’est un garçon, elle va le mettre au congél’ ? Stop deux minutes quoi… XD

  7. Les stéréotypes ont la vie dure, mais ils sont fondés sur quelques observations, quoique chaque individu ne montre pas les mêmes caractères dans les mêmes proportions. Le test du bébé devant un ballon est très connu, et ne dépend d’aucune influence éducative.

  8. je suis comme ta copine je voudrais une fille 🙂 (mais après les stéréotypes…)

  9. Bonjour,

    “Education genrée”, “arrêtez de peindre les chambres en bleu ou en rose”
    Qu’est-ce qu’il faut pas entendre. Quand Yatuu parle de stéréotype, faudrait aussi que vous vous mettiez au goût du jour.
    Si on se base sur les études effectuées, en 2015 on sait que l’éducation et l’environnement n’ont qu’une influence mineure.
    Tout dépend presque entièrement de l’innée, en l’occurrence du caractère de chaque enfant. Si elle a une fille en premier, elle sera soit ravie et confirmera ses stéréotypes, soit au contraire elle se rendra compte que c’est du grand n’importe-quoi.

    Je peux le confirmer à titre perso. On a un garçon et une fille, qui correspondent typiquement aux stéréotypes standards … à l’inverse de leurs 2 parents, càd nous.
    Un garçon qui tout petit s’intéressait déjà aux voitures, quand pour moi c’est un simple moyen de transport sans aucun intérêt, et qui passe son temps à foutre le bordel quand moi je suis calme (et j’aime le calme). Et vouloir l’intéresser aux insectes et à la nature (qui me correspond) n’a jamais eu le moindre effet.
    Une fille qui est très douce contrairement à sa mère, très calme, et qui toute petite aimait les poupées et le rose quand sa mère était étrangère à tout çà. Même pour les vêtements à à peine 3 ans c’est elle qui veut (ou disons voudrait) décider de ce qu’elle mettra, et ce tous les jours, et est capable de bouder si on ne lui met pas les vêtements/chaussures qu’elle voulait.
    Comme quoi il n’y a pas de relation, on peut avoir ce qu’on voulait, comme tout son contraire, indépendamment de l’éducation et des centres d’intérêts/comportement des parents.

    Pour les enfants des collègues/amis, je peux dire exactement l’inverse, certains ont des enfants éloignés des stéréotypes (fille excitée et garçon tout mignon) quand les parents représentent typiquement leurs sexes respectifs. Et plusieurs enfants de même sexe peuvent avoir des comportements très différents malgré une éducation identique (cf une de mes collègues qui a 4 filles dont 2 étant des fausses jumelles).

    Pour en revenir à la mode d’une éducation non sexuée comme dans certains pays nordique, on peut voir qu’elle n’induit aucun changement statistique dans le comportement des enfants. C’est principalement une lubie des parents.

    • Par curiosité, quels sont ces études ? (cela ne doit pas être difficile de donner les références)

      À l’heure actuelle, c’est hyper difficile de prétendre que c’est inné, et je doute qu’un professionnel le fasse.
      Par exemple, si mon enfant reçoit de ma part une éducation totalement neutre, et qu’à la crèche ou à l’école, il est en contact social avec d’autres enfants, amplifié par le fait qu’il va naturellement se chercher une identité, ce serait stupide d’ensuite prétendre que le résultat est inné parce qu’on voit des tendances apparaitre.
      Même dans le cas scandinave, je doute qu’on puisse dire que ça sert à rien, vu que l’enfant n’est pas enfermé dans une bulle dans l’école sans communiquer avec l’extérieur, directement ou indirectement via les autres enfants.

      Du coup, j’ai tjrs considéré que l’origine social de ces comportements n’est pas impossibles. J’aimerais donc lire des trucs qui montrent que c’est pas le cas, histoire de revoir mon jugement.

      • En fait, c’est très facile de dire que c’est inné. Même chez les très petits, les hormones, la taille, la force physique, la motricité sont différents selon le sexe. Il faut se souvenir que les enfants ne sont pas des intellectuels : c’est d’abord le corps qui induit leurs comportements et dans un second temps des rapports de force simples (le plus fort prend possession du jouet). Pour l’avoir observé chez des jumeaux de sexes différents, ayant la même chambre et les mêmes jouets, il apparaît nettement que les différences apparaissent bien avant deux ans, bien avant que le contexte social ait induit un comportement particulier.

  10. Peut-être qu’inconsciemment, il y a d’autre raison …
    Nous, on espérait une fille parce qu’on avait un prénom … mais la nature nous a offert un garçon et on le changerait pour rien au monde ^^.
    Quand elle aura son premier enfant, tous ses préjugés s’envoleront. Un garçon, c’est un amour à sa maman <3

  11. Tant de pavés où les gens pensent apporter la lumière divine en donnant leur avis…

    Ca me laisse pantois et ne m’inspire qu’une chose :

    *Pouêt*

    • Le principe même du débat consiste à échanger des avis argumentés. Personne ne prétend apporter la lumière divine en donnant un tel avis. J’observe cependant que le votre est particulièrement péremptoire et a pour objet d’éviter la discussion.

  12. Bravo pour ce blog et les petites histoires sont un bon moyen de se détendre. J’adore votre style.

  13. “J’espère que j’aurai”

  14. Bah, on est LOIN d’en avoir fini avec les stéréotypes, et pire que tout, on est encore dans une France auquel il y a beaucoup d’inégalité Homme-Femme !

    Par exemple, savais-tu que maintenant, les serviettes hygiénique sont beaucoup taxés par la TVA car ce ne sont pas des produits de “Première nécessité”… WHAT ? Bordel, je suis un homme, mais mince, pour vous, les femmes, c’est indispensable !

    (Tiens aussi, le papier-toilette n’est pas classé comme de première nécessité, y a plus qu’à s’essuyer le cul sur la photo de l’assemblé national dans le journal, c’est moins cher.)

    Et il y a d’autres trucs comme ça, par exemple, les outils de contractions pour homme, comme la “capote” si je puis me permettre sont classé de première nécessité donc moins de TVA, là, c’est normal. Mais si les préservatifs masculins sont classé de 1ère nécessité, alors pourquoi les contractions féminin comme la pilule ou l’implant sont taxés comme pas de première nécessité ?

    Beaucoup de produit homme sont moins taxés que ceux des femmes. Pareil pour les médicaments…

Lascia un commento

Your email address will not be published.

*

© 2017 YATUU – blog BD

Theme by Anders NorenUp ↑